in

Voici l’un des plus grands reptiles volants jamais découverts

Crédits : David Maas

Une équipe de chercheurs annonce avoir identifié une nouvelle espèce de ptérosaure. Il s’agit de l’un des plus grands reptiles jamais découverts. Les détails de l’étude sont publiés dans le Journal of Vertebrate Paleontology.

Les restes de cet ancien reptile géant ont été découverts il y a environ 30 ans au Canada, mais nous l’avions confondu avec une autre espèce nommée Quetzalcoatlus. Une réanalyse des fossiles faite par des chercheurs de l’Université Queen Mary de Londres suggère aujourd’hui qu’il s’agit en réalité d’une espèce différente, inconnue de la science. En témoignent les os de son cou, proportionnellement plus courts et plus larges, et un humérus plus fin (os long dans la partie supérieure du bras) par rapport à Quetzalcoatlus – entre autres caractéristiques.

10 mètres d’envergure

Le reptile découvert – désormais baptisé Cryodrakon boreas (ce qui signifie “dragon froid des vents du nord”) – avait une envergure de 5 mètres. Mais il s’agissait d’un jeune spécimen. Les adultes, peut-on lire, auraient pu atteindre les 10 mètres d’envergure pour environ 250 kilos sur la balance. Cette espèce évoluait sur Terre à la fin du Crétacé il y a environ 77 millions d’années.

« C’est formidable de pouvoir identifier Cryodrakon comme étant distinct de Quetzalcoatlus, car cela signifie que nous avons une meilleure idée de la diversité et de l’évolution des ptérosaures prédateurs en Amérique du Nord », s’enthousiasme David Hone, principal auteur de l’étude.

Notez que ce n’était peut-être pas le plus grand, mais ce reptile devait tout de même en imposer dans les airs. Même si comme la grande majorité des ptérosaures à l’époque, celui-ci devait passer la majeure partie de son temps au sol, évoluant dans un environnement tropical. Il était également probablement carnivore, se nourrissant de petits reptiles, de mammifères et de bébés dinosaures. Il est possible que ce ptérosaure ait de son côté été chassé par d’autres prédateurs au sol, comme des T-Rex. Mais cela ne reste qu’une supposition. Aucune marque de morsure n’a été trouvée.

Cryodrakon boreas, arborant les couleurs canadiennes en l’honneur de l’endroit où ses restes ont été trouvés. Les véritables couleurs de l’espèce sont inconnues. Crédits : David Maas

D’autres géants, encore plus grands, ont déjà fréquenté la Terre. En témoignent les restes d’un ancien prédateur volant qui régnait sur le ciel il y a environ 70 millions d’années, découverts il y a peu en Mongolie. Si l’espèce n’est pas encore clairement identifiée, nous savons en revanche qu’il présentait une envergure de 11 mètres. Une taille comparable à Hatzegopteryx et Quetzalcoatlus. Selon certains fossiles, ce dernier pouvait même afficher une envergure de près de 15 mètres.

Articles liés :

Les bébés ptérosaures pouvaient-ils voler dès la naissance ?

Ces anciens reptiles avaient beaucoup en commun avec les dauphins

Cet ancien reptile ressemblant à un dinosaure broyait les os de ses proies