in

Une nouvelle espèce de crocodile identifiée

Un Crocodile de Nouvelle-Guinée au zoo de Bandung, en Indonésie. Crédits : Wikipédia

De nouvelles recherches suggèrent que le crocodile de Nouvelle-Guinée ne représente pas une, mais deux espèces bien distinctes. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Copeia.

Les crocodiles de Nouvelle-Guinée (Crocodylus novaeguineae) sont des créatures imposantes. Certains mâles peuvent en effet mesurer jusqu’à 3,5 mètres de long (2,7 mètres pour les femelles). Mais l’espèce, décrite pour la première fois en 1928, intrigue les chercheurs depuis plusieurs années. C’est Philip Hall, de l’Université de Floride, qui le premier, remarqua des différences dans le comportement de nidification et d’accouplement de certains spécimens. Malheureusement le chercheur est décédé avant que ses travaux ne soient achevés. S’appuyant sur ces doutes, les deux zoologistes Chris Murray et Caleb McMahan, de la Southeastern Louisiana University, se sont récemment concentrés sur l’espèce pour tenter d’y voir un peu plus clair.

Des différences morphologiques et de comportements

Pour ces travaux, les chercheurs ont dans un premier temps entrepris d’analyser une cinquantaine de crânes. Tous étaient conservés dans des musées. L’idée consistait à rechercher des différences entre les reptiles évoluant au nord et ceux évoluant au sud de l’île. Ces deux environnements sont en effet séparés par une imposante chaîne de montagnes. Et, effectivement, ils ont remarqué des divergences. Les crocodiles du nord, par exemple, présentaient des os de mâchoire et de nez plus longs que leurs homologues du sud.

Partant de ce constat, les chercheurs se sont ensuite rendus à la St Augustine Alligator Farm, en Floride, pour étudier des spécimens bien vivants. Là encore, les différences morphologiques sont ressorties. Ils se sont également aperçus que les femelles du sud nichaient pendant la saison des pluies tandis que les femelles du nord préféraient la saison sèche. Les premières produisaient également moins d’œufs que les secondes.

crocodiles
Le chercheur Caleb McMahan examine des crânes de crocodiles au Field Museum. Crédits : Field Museum

Une nouvelle espèce

Au regard de ces résultats, les chercheurs ont conclu que ces différences étaient assez marquées pour identifier non pas une, mais deux espèces. La seconde espèce vient d’être baptisée Crocodylus halli. La décision est importante, dans la mesure où elle pourrait permettre d’adapter les mesures de protection pour ces deux espèces évoluant dans des environnements finalement très différents. Ce qui conviendrait à l’une pourrait en effet ne pas convenir à l’autre.

Notons que ce n’est pas la première fois qu’une créature que nous pensions unique se distingue finalement en plusieurs espèces. Nous en avons déjà eu l’exemple, récemment, avec les anguilles électriques. Connues depuis environ 250 ans, nous pensions jusqu’à présent que tous les spécimens observés appartenaient à une même espèce. Or, de nouvelles analyses faites en Amazonie montrent que trois espèces semblent aujourd’hui se distinguer.

Articles liés :

Une nouvelle espèce de crocodile identifiée

Cet ancêtre du crocodile ressemblait aussi à un requin

Découverte d’un fossile avec un corps de crocodile et une mâchoire de T-Rex