in

Un événement s’est produit il y a 500 millions d’années, et certaines étoiles n’en sont toujours pas remises

Crédits : PxHere

De nouvelles données collectées avec la mission Gaia, de l’ESA, laissent à penser que notre galaxie, la Voie Lactée, s’est “frottée” avec une galaxie naine il y a environ 500 millions d’années, perturbant les orbites de plusieurs étoiles. Certaines, d’ailleurs, n’en sont toujours pas remises.

Dans l’Univers tout est en mouvement; les planètes, les étoiles, les galaxies, les amas de galaxies. Il arrive ainsi parfois, selon les chemins empruntés, que des galaxies se mettent à “flirter” ensemble. Des collisions peuvent également se produire. Si nous savions déjà que notre galaxie a déjà “dévoré” quelques galaxies naines au cours de son évolution, de nouvelles données signées de la mission Gaia suggèrent une rencontre nouvelle. La Voie Lactée se serait ainsi “frottée” avec une galaxie naine il y a entre 300 et 900 millions d’années. Et certaines étoiles en subissent encore les conséquences.

Gaia est un instrument extraordinaire, capable non seulement de mesurer avec précision les positions de plus d’un milliard d’étoiles, mais aussi leur vitesse de déplacement. En analysant de nouvelles données, l’équipe de Gaia, menée par Teresa Antoja de l’Université de Barcelone, explique être tombée sur des mouvements stellaires inhabituels dans le disque de la Voie Lactée. Un étrange motif en forme de coquille d’escargot est alors apparu. “Au début, les caractéristiques étaient très étranges pour nous, explique la chercheuse. J’étais un peu choquée et je pensais qu’il pouvait y avoir un problème avec les données“.

Que s’est-il alors passé ? Pour les chercheurs, les “traces gravitationnelles” laissées ici ne suggéraient pas qu’une galaxie plus petite avait été “mangée” par notre galaxie. C’était autre chose. Après une analyse plus poussée, il en est alors ressorti que ces perturbations avaient été induites par la rencontre rapprochée de notre galaxie avec la galaxie naine du Sagittaire, un petit objet de quelques dizaines de millions d’étoiles qui manque de se faire dévorer par la Voie Lactée. Cette rencontre serait ainsi à l’origine de cette forme en tourbillon repérée au centre de la Voie Lactée.

Il y a entre 300 et 900 millions d’années, la plus petite s’est ainsi rapprochée de la plus grande, suffisamment pour que sa gravité perturbe certaines étoiles de notre galaxie. “Bien que la rencontre ait eu lieu, il y a environ 500 millions d’années, nous pouvons encore voir les conséquences sur les orbites actuelles des étoiles près du Soleil, explique la chercheuse interrogée par Newsweek. Les vitesses actuelles des étoiles que nous avons analysées montrent des mouvements inattendus indiquant qu’elles se remettent encore de l’impact gravitationnel passé. En fait, il pourrait falloir plus de 1000 millions d’années aux étoiles pour qu’elles retrouvent un certain équilibre“.

Source

Articles liés : 

Une nouvelle carte de la Galaxie a été publiée, avec près d’1,7 milliards d’étoiles recensées

La Voie lactée a absorbé une galaxie il y a 8 milliard d’années

Il y aurait (vraiment) beaucoup de mondes aquatiques dans l’Univers

Un événement s’est produit il y a 500 millions d’années, et certaines étoiles n’en sont toujours pas remises
noté 3 - 3 vote[s]