in

Tesla serait le constructeur le moins fiable sur le marché !

Crédits : Tesla

L’institut J.D. Power est une référence dans l’industrie pour la qualité des véhicules neufs. Or, son dernier rapport place Tesla à la dernière position ! Évidemment, il s’agit d’un résultat peu flatteur pour le constructeur d’automobiles électriques.

Tesla pris par surprise

Tesla est-il le mauvais élève des constructeurs automobiles en ce qui concerne la fiabilité de ses véhicules ? En tout cas, c’est ce qu’affirme le rapport J.D. Power 2020 Initial Quality Study (IQS) publié le 24 juin 2020. Ce classement se base sur le nombre de problèmes rencontrés par les propriétaires de véhicules neufs durant les trois premiers mois d’utilisation après l’achat. Le fait est que sur 34 constructeurs figurant dans le J.D. Power 2020 IQS, Tesla arrive en dernière position.

Au passage, évoquons le fait que Tesla a failli passer au travers. En effet, 15 des 50 États américains exigent une autorisation des marques pour figurer dans le classement. Or, Tesla ayant constamment refusé de donner son accord, il a été finalement pris par surprise. Ceci est dû à l’augmentation récente des ventes de la Model 3, ce qui a permis à J.D. Power de collecter suffisamment de données dans les 35 autres États afin de se passer de l’accord du constructeur.

Les trois premiers constructeurs du classement sont Dodge, Kia et Chevrolet avec respectivement 136, 136 et 141 problèmes pour 100 véhicules dans les trois premiers mois d’utilisation. Le score de Tesla est beaucoup moins flatteur avec 250 problèmes pour 100 véhicules !

classement tesla dernier
Crédits : J.D. Power

Sous le feu des critiques

Cette dernière place au J.D. Power 2020 IQS est vraiment une mauvaise nouvelle, surtout que le constructeur avait refusé de donner son accord. Par ailleurs, cette affaire vient ternir un peu plus encore l’actuelle réputation de Tesla. En effet, le constructeur est actuellement en proie aux critiques après une enquête de Business Insider. Pour rappel, le quotidien avait révélé que Tesla avait sciemment livré des Model S avec des batteries défectueuses.

De plus, les critiques concernant l’Autopilot restent dans tous les esprits. En février 2020, la National Transport Safety Board (NTSB) avait rendu une décision importante. Après une enquête sur un accident impliquant un véhicule Tesla en mars 2018, la NTSB avait conclu à une responsabilité partagée. Du côté du constructeur a été pointé le fait que le véhicule avait laissé trop de liberté au conducteur. Par ailleurs, ce n’est pas la première fois que cette autorité fustige l’Autopilot de cette manière.

En juin 2020, un accident impliquant un camion et une Tesla Model 3 en mode Autopilot a eu lieu à Taïwan. Plutôt impressionnant, l’accident fait toujours l’objet d’une enquête.