in

SpaceX veut construire la version finale du Starship dans le port de Los Angeles

Crédits : capture YouTube / Tech Insider

Après le test concluant du prototype de Starship réalisé il y a quelques mois, SpaceX va passer à la vitesse supérieure. En effet, la société d’Elon Musk devrait bientôt construire une usine et un centre de recherches dans le port de Los Angeles. Par ailleurs, un nouveau test devrait avoir lieu dans un futur très proche.

La fusée la plus puissante

Anciennement Big Falcon Rocket, la fusée Starship est destinée à devenir le vaisseau principal capable d’effectuer la navette entre la Terre et la planète Mars. En octobre 2019, un essai du prototype “Starhopper” a été mené avec succès après plusieurs tentatives ponctuées par des problèmes. Avant cet ultime test, SpaceX avait donné davantage de détails concernant le Starship. En effet, la fusée mesurera 118 mètres de hauteur, pourra transporter 100 passagers mais aussi placer 150 tonnes de charge utile en orbite terrestre basse. Il s’agira tout simplement de la plus puissante fusée construite par l’Homme.

La Commission Fédérale des Communications (FCC) a récemment délivré une autorisation pour un nouveau test. Celui-ci devrait être mené entre mars et septembre 2020. Il est cette fois question d’un vol à une altitude de 20 kilomètres.

Big Falcon Rocket
Crédits : Space X

Une nouvelle usine à Los Angeles

Comme l’explique l’agence de presse Reuters dans un article du 26 février 2020, Space X s’apprête désormais à passer à la vitesse supérieure. Alors que l’assemblage et la construction du prototype sont le fruit du travail de l’usine de Boca Chica (Texas), la version finale du Starship devrait être construite dans une nouvelle usine. SpaceX a en effet obtenu une autorisation pour s’établir ailleurs, cette fois dans le port de Los Angeles. Par ailleurs, cette nouvelle usine sera accompagnée d’un centre de recherches.

Toutefois, il est possible que ce projet ne se fasse pas. En effet, SpaceX a la possibilité de résilier le permis de construire d’ici à 180 jours. Or, il faut savoir que la société avait déjà obtenu un permis similaire il y a deux ans mais avait finalement décidé de s’établir au Texas. Toutefois, si le projet est réellement appliqué, le site du port de Los Angeles sera simplement dédié à la fabrication et à la recherche. Il ne sera donc en aucun cas question de lancement de fusée. Les engins produits seront acheminés par voie maritime vers un site de lancement.

Source

Articles liés :

SpaceX cherche quatre clients pour un vol dans l’espace !

Pour connecter le monde, SpaceX vient de lancer 60 nouveaux satellites Starlink

L’ESA fait une manœuvre dans l’espace pour éviter un satellite de SpaceX