in

Pour connecter le monde, SpaceX vient de lancer 60 nouveaux satellites Starlink

Crédits : Official SpaceX Photos / Flickr

SpaceX vient de lancer 60 nouveaux satellites autour de la Terre dans le cadre de son projet Starlink. La société a également signé un nouveau record, avec un quatrième lancement pour une même fusée.

De nos jours pour avoir Internet, nous dépendons de câbles enfouis sous terre (ou sous l’océan) et de tours de téléphonie. Ce qui veut dire que tout le monde n’y a pas accès, notamment dans les zones les plus reculées. Il existe une autre option : celle des satellites. Le problème, c’est qu’ils sont trop éloignés (environ 22 000 km). Ce qui veut dire que la connexion est beaucoup trop lente.

Pour permettre un meilleur signal, l’idéal serait de pouvoir placer en orbite basse (environ 550 km) des milliers de satellites communiquant entre eux. C’est exactement ce que veut faire SpaceX. « Cela fournira non seulement un accès Internet aux zones qui n’en ont pas, mais également un accès compétitif aux zones déjà connectées », expliquait en mai dernier Elon Musk, PDG de la société.

La constellation Starlink

Pour ce faire, il compte s’appuyer sur une constellation de satellites baptisée “Starlink”. Il y a quelques mois, 60 d’entre eux ont été déployés en guise de mise à l’épreuve. Suite au succès de cette manœuvre, 60 nouveaux satellites (opérationnels cette fois) ont été envoyés ce lundi dans l’espace pour être mis en orbite.

Le premier étage de la fusée s’est finalement posé en douceur sur le navire de récupération de SpaceX dans l’océan Atlantique.

starlink
Les 60 satellites Starlink avant leur lancement le 11 novembre dernier. Crédits : SpaceX

Un nouveau record

Ce nouveau lancement – encore une fois réussi – a également permis à SpaceX de signer un nouveau record. En effet, le lanceur Falcon 9 qui a placé les satellites en orbite avait déjà été utilisé trois fois. Ce lundi, elle effectuait donc son quatrième lancement, ce qui est une première.

« Le Falcon a atterri pour la quatrième fois, s’est enthousiasmée Lauren Lyons, ingénieure de SpaceX. Ces boosters sont conçus pour être utilisés 10 fois. Chargeons-le pour un cinquième lancement, les gars ».

Pour un Internet “pas cher et pour tout le monde”, il va néanmoins falloir patienter encore un peu. Il y a quelques semaines, Elon Musk a expliqué qu’avec seulement six à huit lancements supplémentaires, la société pourrait tout de même commencer à offrir un service haut débit aux États-Unis d’ici le milieu 2020.

Ce n’est de toute façon que le début. En effet, on rappelle que le plan initial d’Elon Musk était de placer 12 000 satellites en orbite pour assurer sa couverture internet. Mais plusieurs demandes déposées auprès de l’Union internationale des télécommunications suggèrent que SpaceX souhaiterait placer 30 000 satellites supplémentaires.

Source

Articles liés :

SpaceX : jusqu’à 100 passagers pourront monter à bord de Starship

SpaceX : pourquoi les satellites du projet Starlink inquiètent ?

La NASA s’associe à SpaceX pour sa mission d’exploration des trous noirs