in

Le rover chinois Zhurong joue les prolongations sur Mars

le rover Zhurong et son atterrisseur photographiés sur Mars. Crédits : CNSA

Débarqué sur Mars à la mi-mai, le rover Zhurong vient de clôturer sa mission principale de 90 sols. Encore en très bon état, le véhicule continuera à explorer son environnement dans le but d’en apprendre davantage sur la planète rouge.

Le 15 mai dernier, vers 4 heures du matin (heure de Pékin), la sonde chinoise Tianwen-1 larguait son atterrisseur et son rover Zhurong, achevant l’étape la plus périlleuse de sa mission de dix mois. Quelques heures plus tard, les deux engins se posaient ensuite sans encombre dans une vaste plaine rocheuse appelée Utopia Planitia, après avoir fendu l’atmosphère de Mars à plus de quatre kilomètres par seconde nichés à l’intérieur de leur capsule. La Chine devint alors le troisième pays à réussir cette prouesse technique, après la Russie et les États-Unis.

Mission prolongée

Cette mission, qui devait initialement durer 90 sols martiens (soit environ 92 jours terrestres), a été officiellement prolongée le 15 août dernier, selon l’Administration nationale spatiale chinoise (CNSA).

La CNSA affirme en effet que les instruments scientifiques de Zhurong fonctionnent toujours très bien. Grâce à son orbiteur Tianwen 1 agissant comme relais, le rover aurait déjà renvoyé dix gigaoctets de données brutes. L’objectif est d’en apprendre davantage sur la géologie de cet environnement susceptible d’avoir été le rivage d’un océan il y a plusieurs milliards d’années.

Pour opérer, Zhurong est équipé de deux caméras qui visent à prendre des images de roches proches. Une caméra multispectrale et un spectromètre équipé d’une technologie laser permettent également d’étudier leur constitution. Tout comme Perseverance, Zhurong propose aussi un radar pénétrant dans le sol. Il vise à révéler les processus géologiques ayant conduit à la formation des régions à travers lesquelles il se déplace.

Depuis son atterrissage, le rover a parcouru près de 890 mètres, analysant différentes roches, dunes et autres caractéristiques sur son chemin.

zhurong mars
Une carte retraçant les déplacements du rover Zhurong depuis sa plate-forme d’atterrissage (au sud). Crédits : CNSA

Le rover et son orbiteur passeront cependant en mode sans échec de la mi-septembre à la fin octobre en raison d’une conjonction solaire. Durant cette période, Mars sera positionnée de l’autre côté du soleil par rapport à la Terre, empêchant ainsi les communications entre les deux planètes. Les rovers américains Curiosity et Perseverance passeront également en mode sans échec entre le 2 et le 14 octobre pour la même raison.

L’orbiteur Tianwen 1 changera quant à lui de trajectoire peu après la reprise des opérations pour lui permettre de commencer une étude globale de Mars avec ses propres instruments tout en étant capable de relayer les données de Zhurong.