in

Quel est l’animal terrestre qui migre sur les plus longues distances ?

Crédits : K. Joly / Service des parcs nationaux

De nombreuses espèces effectuent des migrations, mais quels sont les animaux terrestres qui parcourent le plus de kilomètres ? Réponse : ce sont les rennes.

Les migrations animales sont nombreuses. En règle général, les espèces concernées se déplacent pour suivre le mouvement des ressources, comme l’eau et la nourriture. Certaines tentent également d’échapper aux prédateurs ou aux parasites. Ces migrations sont vitales car elles permettent la survie de l’espèce. Le problème, c’est qu’avec la fragmentation de habitat et le réchauffement climatique ces mouvements sont de plus en plus menacés, en particulier pour les grands mammifères.

Pour tenter de les protéger, en mettant en place des corridors naturels par exemple, il est nécessaire de bien comprendre ces migrations. En évaluant les distances parcourues, notamment. En ce sens, une équipe de chercheurs a récemment analysé des décennies d’observations scientifiques pour déterminer les kilomètres parcourus (aller-retour) pour un certain nombre d’espèces.

Jusqu’à 1 350 km pour les rennes

Pour ces travaux les chercheurs ont calculé les distances de migration en mesurant une ligne droite entre le point de départ et l’arrivée. Ils ont ensuite doublé celle-ci pour obtenir la distance aller-retour. Selon ces données, il semblerait que les rennes migrent plus loin que tout autre animal terrestre connu. Deux groupes, l’un en Alaska et l’autre au Canada, parcourent en effet jusqu’à 1 350 kilomètres par an.

En seconde position, on retrouve le cerf mulet (Odocoileus hemionus) avec jusqu’à 772 kilomètres parcourus dans le Wyoming et l’Idaho (États-Unis). Suivent le gnou bleu (Connochaetes taurinus) dans le Serengeti (Tanzanie), la gazelle de Mongolie (Procapra gutturosa) et l’antilope tibétaine (Pantholops hodgsonii) avec entre 600 et 700 kilomètres parcourus.

Notons que ces distances, même si elles sont impressionnantes, sont encore loin des milliers de kilomètres parcourus chaque année par certains insectes migrateurs, comme le papillon de nuit (Hyles gallii). Certains oiseaux, comme les bécasseaux, migrent également sur plusieurs milliers de kilomètres. Tout comme les baleines à bosse, capables de migrer sur 5 000 kilomètres.

rennes
Crédits : Natalia_Kollegova/Pixabay

Les prédateurs devant les proies

Ces chiffres ne concernent ici que les distances parcourues durant la migration. Mais les chercheurs ont également calculé les distances totales parcourues au cours d’une année par certaines espèces. Il ressort alors, comme prévu, que les prédateurs couvrent plus de distance que les proies.

Dans cette catégorie, l’animal le plus endurant semble être le loup gris, en Mongolie, capable de couvrir 7 247 km en un an. Les renards arctiques (Vulpes lagopus) et les ânes sauvages mongols (Equus hemionus hemionus), sont également capables de passer la barre des 5 000 kilomètres en un an.

Notez également qu’en Alaska et au Canada, les loups gris parcourent plus de distance en un an que les rennes. Tout comme les ours, qui traquent les élans.

Source

Articles liés :

Réchauffement climatique : 200 rennes retrouvés morts en Norvège

Pour survivre, les rennes du Svalbard ont commencé à manger des algues

Comment les rennes contribuent à préserver la toundra du réchauffement climatique