in

Pourquoi la NASA va chercher des traces de vie sur Europe, la lune de Jupiter

Crédits : NASA / JPL-Caltech

La NASA vient de confirmer son intention d’explorer Europe, la lune de Jupiter. La mission Europa Clipper aura pour objectif de rechercher des signes de vie. Le lancement est prévu pour 2023.

Cette mission est prévue depuis quelques années déjà, mais une nouvelle confirmation de l’agence américaine permet aujourd’hui d’achever sa conception finale. Les ingénieurs pourront ensuite entamer la construction du vaisseau et la mise à l’essai de la charge utile scientifique. « Nous sommes tous ravis de la décision concernant la mission Europa Clipper, plus proche que jamais de déverrouiller les mystères de ce monde océanique, a déclaré Thomas Zurbuchen, administrateur de la NASA. Nous nous appuyons sur les connaissances scientifiques acquises grâce aux vaisseaux phares Galileo et Cassini, et travaillons à l’amélioration de notre compréhension de notre origine cosmique ».

Car c’est de vie dont il est ici question. Nous savons en effet que la lune Europe abrite sous sa surface un océan global. Et aux dernières nouvelles, cet océan serait salé. Il ressemblerait ainsi aux océans terrestres. Du moins, plus que supposé. On ne sait pas pour l’heure si cette eau est capable de supporter la vie. D’où la mission Europa Clipper. Pour tenter de répondre à cette question, la sonde mènera 45 survols rapprochés de la lune (de 2 700 à 25 kilomètres d’altitude) et pourrait être en mesure d’identifier ce qu’il se cache exactement sous la surface.

europa clipper
Europe, la lune de Jupiter. Crédits : NASA

« Une mission très attendue »

Pour mener à bien sa mission, le vaisseau devrait s’appuyer sur un équipement de choix. Des caméras et des spectromètres permettront aux chercheurs de capturer des images haute résolution de la surface d’Europa, dans un premier temps. L’idée sera de déterminer avec précision la composition de la lune. Un radar pénétrant pourra également aider à sonder l’épaisseur de la coquille glacée de la lune. Et à rechercher la présence d’éventuels lacs souterrains. Un magnétomètre déterminera la force et la direction du champ magnétique de la lune, tandis que d’autres instruments s’attaqueront à l’analyse de sa fine atmosphère.

« C’est un pas de géant dans notre recherche d’oasis qui pourraient soutenir la vie dans notre propre cour céleste, a déclaré Curt Niebur, responsable du projet Europa Clipper. Nous sommes convaincus que cet ensemble d’instruments scientifiques polyvalent permettra de faire des découvertes passionnantes dans le cadre d’une mission très attendue ». Initialement prévue pour décoller « dans les années 2020 », nous venons d’apprendre que cette mission devrait normalement décoller en 2023. Avec de possibles reports jusqu’en 2025, selon l’avancement des opérations.

Source

Articles liés :

Comment atteindre l’océan souterrain d’Europe, la lune de Jupiter ?

De gigantesques “tours de glace” sur Europe, la lune de Jupiter

Si la vie existe sur Europe, elle pourrait être juste sous la surface

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.