in

La NASA choisit le jour d’Halloween pour lancer le James Webb Telescope

Crédits : Wikimedia Commons / Kevin Gill

Le télescope spatial James Webb devait normalement être lancé en mars prochain. Malheureusement le développement de l’instrument a (encore) pris du retard. Les responsables de la NASA visent désormais une nouvelle date : le 31 octobre 2021.

Le James Webb Telescope, désigné comme le digne successeur de Hubble, n’en est pas à son premier report. Pour rappel, l’instrument devait initialement être lancé en 2018. Des problèmes techniques se sont alors présentés, repoussant systématiquement la date de lancement et alourdissant toujours un peu plus la facture.

Aux dernières nouvelles, le lancement du télescope était prévu en mars prochain. Malheureusement le mois dernier, le chef des programmes scientifiques de la NASA, Thomas Zurbuchen, a de nouveau souligné qu’il serait impossible de tenir les délais. En cause : la pandémie de Covid-19.

L’État de Californie (États-Unis), où se trouve actuellement l’instrument, avait en effet été placé en confinement dès le 19 mars. Partant du principe que seuls les déplacements essentiels étaient dès lors autorisés dans la région, tout le monde n’était pas disponible dans les locaux de la NASA.

Au final, seul un quart des effectifs normalement déployés sur le télescope ont été en mesure de poursuivre son développement durant cette période, a estimé Zurbuchen.

Un lancement pour Halloween

Ce jeudi, les responsables de l’agence et Northrop Grumma, l’entrepreneur principal du télescope, se sont finalement entendus sur une nouvelle date : le 31 octobre 2021.

Cette nouvelle date laisse aux responsables de mission trois mois de “réserve de programmation” supplémentaire. Cela signifie que ces derniers peuvent perdre autant de temps pour des raisons techniques ou pandémiques d’ici à octobre prochain et toujours lancer le télescope à temps.

À moins d’un événement majeur, il paraît donc raisonnable d’imaginer que, cette fois, les délais pourront être respectés. « Nous ne nous attendons pas à aller au-delà du 31 octobre », a déclaré Gregory Robinson, de la NASA.

De son côté, l’Agence spatiale européenne (ESA) a confirmé qu’une fusée Ariane 5 serait bien disponible le moment venu. Il est donc toujours prévu que le télescope soit lancé depuis le port spatial européen en Guyane française.

james webb telescope
Le James Webb Telescope et son miroir en 18 segments. Crédits : NASA

Une fois dans l’espace, le James Webb Telescope sera positionné autour du point de Lagrange L2 du système Soleil-Terre, à 1,5 million de kilomètres de la Terre du côté opposé au Soleil. De là, grâce à son “oeil” concentré sur les longueurs d’ondes infrarouges, il sera en mesure de sonder l’univers primitif comme jamais auparavant.

Le télescope pourra alors observer les premières étoiles et galaxies se former. Il sera également capable de mesurer la composition moléculaire des atmosphères d’exoplanètes proches, permettant ainsi d’estimer leur degré d’habitabilité.