in

Le robot Cassie d’Agility Robotics apprend à marcher pour la toute première fois !

Crédits : capture YouTube / Hybrid Robotics

Suivant les traces de Boston Dynamics, Agility Robotics semble également progresser. Pour la toute première fois, les chercheurs ont utilisé l’apprentissage par renforcement pour apprendre à ce robot à marcher par lui-même. En revanche, cet apprentissage n’a pas eu lieu en conditions réelles pour des questions de sécurité.

Apprendre à marcher seul

Dans une publication du 8 avril 2021, la MIT Technology Review appelle tout bonnement à oublier Boston Dynamics. Comment cela est-il possible ? Cette société rencontre un véritable succès avec son robot Spot et poursuit le développement d’autres robots très prometteurs. Selon la revue étasunienne, le robot Cassie d’Agility Robotics est désormais capable d’apprendre à marcher de manière totalement autonome.

La solution provient de chercheurs de l’Université de Californie à Berkeley. Ceux-ci ont eu recours à l’apprentissage par renforcement afin que Cassie puisse apprendre à marcher tout seul. Toutefois, cet apprentissage n’a pas eu lieu à l’extérieur sur terrain accidenté. En effet, le risque de voir la machine s’endommager en raison des multiples chutes était trop important.

Les chercheurs étasuniens ont développé un système en trois étapes. La première nécessite un environnement virtuel – nommé MuJoCo – ainsi qu’une simulation du robot devant apprendre une bibliothèque complète de mouvements. Néanmoins, ce type de simulation ne suffit pas pour que l’apprentissage s’applique au monde réel. Afin de valider les résultats du premier entraînement, les scientifiques ont utilisé un autre environnement virtuel baptisé SimMechanics. Ce dernier comporte davantage de détails. En revanche, il nécessite une puissance de calcul bien plus importante et ne fonctionne donc pas en temps réel.

robot Cassie 2
Crédits : capture YouTube/ Hybrid Robotics

Une bonne capacité à “compenser”

Après avoir transféré l’apprentissage au robot, les chercheurs l’ont testé dans les locaux de l’université et à l’extérieur sur terrain plat. Cassie a pu se tenir debout et marcher avec succès, et ce même en position accroupie. Par ailleurs, le robot a montré sa capacité à compenser en cas de choc ou de trébuchement. De plus, le robot a subi une panne de deux moteurs au niveau de sa jambe gauche mais a pu continuer à évoluer.

«Nous avons encore un long chemin à parcourir avant que les robots humanoïdes puissent fonctionner et vivre de manière fiable dans des environnements humains », a déclaré Zhongyu Li, un des meneurs des travaux.

Évidemment, Cassie ne peut aujourd’hui absolument pas rivaliser avec le robot Spot de Boston Dynamics, ni même avec le robot Atlas devenu depuis un pro du parkour. Toutefois, cette avancée significative pourrait permettre d’accélérer son développement, ainsi que celui de nombreux autres robots.

Voici la vidéo de démonstration du robot Cassie :