in

Le programme « ECO » du lave-linge ne serait pas assez chaud pour tuer les microbes !

Crédits : Pixnio

Une étude menée par des chercheurs britanniques a permis de conclure que si le mode « ECO » de la machine à laver est bon pour l’environnement, celui-ci l’est en revanche beaucoup moins concernant la destruction des microbes.

Plus de chaleur !

Il y a peu, nous évoquons la raison du rétrécissement des vêtements au lavage, et pourquoi il est préférable de laver les vêtements neufs avant de les porter. Une nouvelle étude s’est intéressée à la température de lavage. Le mode économique de la machine à laver – c’est-à-dire un lavage à 30 °C – ne serait pas assez chaud pour tuer tous les microbes. Les chercheurs de l’Université d’Aston (Royaume-Uni) indiquent que ce mode contribue même à la propagation des virus ! Ce mode de lavage bon pour l’environnement comporterait donc un mauvais côté – et celui-ci concerne la santé.

« Le lavage du linge à basse température permet d’économiser de l’énergie, mais est également associé à une efficacité moindre en matière d’hygiène », explique le professeur Anthony Hilton dans un communiqué du 20 décembre 2018.

L’intéressé estime qu’il ne faudrait pas négliger la santé au détriment de l’environnement, mais qu’il serait tout de même opportun de trouver un compromis entre les deux. Le fait est qu’une température de lavage à 30 °C pourrait par exemple augmenter les risques de grippe, un virus causant tout de même la mort de nombreuses personnes chaque année.

Crédits : Pixabay

Quelle est la température de lavage idéale ?

Auteur principal de l’étude, Anthony Hilton rappelle que les autorités de santé britanniques recommandent un lavage à 60 °C. Même à cette température, certains microbes résistent, mais ne survivent que rarement à l’association entre cette même température et les divers lessives et autres détergents utilisés. L’étude souligne aussi qu’un lavage à 40 °C peut être efficace dans le cas où des agents blanchissants sont également utilisés. Par la suite, il est nécessaire de passer les vêtements au sèche-linge afin d’éliminer les derniers microbes restants.

D’autres préconisations sont également formulées dans l’étude, concernant notamment la propagation des infections respiratoires (rhume, grippe) via le contact des mains et autres surfaces contenant des microbes.

Enfin, est mise en avant la prévention par l’hygiène plutôt que le soin par les antibiotiques. Il est également rappelé le risque de confusion concernant la communication faite sur l’hygiène au public. Élaborée par différents organismes, il peut y avoir de la confusion, notamment en raison d’éventuels avis contradictoires.

Source

Articles liés :

Voici la Xiaomi MiniJ Smart, une machine à laver du futur qui s’accroche au mur !

Faites votre propre lessive écologique et économique à base de lierre !

Pourquoi les astronautes brûlent-ils leurs caleçons sales ?