in

Le cancer du sein touche aussi les hommes, un Français témoigne

Crédits : Pexels

Le cancer du sein est une maladie que l’on impute généralement aux femmes. Et pourtant, celle-ci peut également toucher les hommes. Chaque année dans le monde, quelques milliers d’hommes développent en effet ce type de cancer. Franck, un Français d’une quarantaine d’années a décidé de témoigner pour faire connaître cette maladie.

Les hommes également concernés

Tout dernièrement, nous évoquions la possibilité que la FDA aux États-Unis impose l’ajout d’une étiquette de prévention sur certains produits fromagers. Selon plusieurs études, les graisses et œstrogènes se trouvant dans certains fromages peuvent favoriser l’apparition du cancer chez les Hommes. À cette occasion, la CDC américaine avait évoqué le fait que 245 000 cas de cancer du sein sont diagnostiqués aux États-Unis chaque année (pour 40 000 décès). Toutefois, plus de 2 000 hommes sont également concernés (pour 460 décès).

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le cancer du sein est le premier cancer chez les femmes dans le monde. Toutefois, l’organisation ne fait pas mention de la « version » masculine de cette maladie. Or, si environ 2 000 hommes sont touchés chaque année aux États-Unis, plus de 500 sont atteints en France.

Le cancer du sein chez l’homme est rare, représentant 1 % des cas tous sexes confondus. Par ailleurs, ce même type de cancer représente seulement 0,5 % des cancers touchant les hommes ! Et pourtant, cette mésaventure est arrivée à Franck, un Français de 41 ans ayant témoigné pour Le Figaro le 1er novembre 2019. L’intéressé a déclaré ne pas savoir auparavant que cette maladie pouvait également concerner les hommes.

« On verra demain »

Informaticien et père d’une petite fille de 5 ans, Franck s’est aperçu que quelque chose n’allait pas en juillet 2019. Actuellement en plein traitement, il a désiré s’exprimer afin de faire savoir que les hommes ne sont pas à l’abri et qu’il s’agit de faire un dépistage en cas de doute.

« Un soir chez moi, j’ai senti une boule indolore au niveau de mon sein gauche. Sur le coup, je ne me suis pas inquiété, j’ai pensé “on verra demain”. Le lendemain, elle était toujours là, le surlendemain aussi », a expliqué Franck.

Lorsque Franck se rend chez son médecin, ce dernier lui explique que cette boule a 99 % de chances d’être un kyste. Une mammographie a été pratiquée, révélant qu’il ne s’agissait pas d’un kyste. Ensuite, une biopsie a été faite, dévoilant une tumeur cancéreuse de 2 x 1,5 cm.

cancer sein lomu
Plus de 500 hommes sont touchés par le cancer du sein en France chaque année
Crédits : Wikimedia Commons

En plein traitement

L’intéressé s’est notamment étalé sur la longueur des examens médicaux, ainsi que l’attente des résultats et le début du traitement. Pour l’instant, il subit des séances de chimiothérapie et les médecins cherchent à savoir s’il y a une origine génétique à la maladie. En effet, plusieurs membres de la famille de Franck sont décédés d’un cancer par le passé. Si cette origine génétique se trouve avérée, Franck subira vraisemblablement une mastectomie afin de retirer son sein droit, et donc éliminer la tumeur.

Articles liés :

Un médicament contre le cancer du sein pousse le taux de survie à 70 %

Oui, l’alcool augmente bien le risque de cancer du sein

Un dérivé du cholestérol pourrait révolutionner les traitements du cancer du sein