in

Une étiquette de prévention du cancer du sein sur le fromage ?

Crédits : Campus France

Aux États-Unis, une pétition a circulé, évoquant des risques concernant le fromage. Or, cette dernière – signée par des milliers de docteurs – pousse la Food and Drug Administration (FDA) à ajouter une étiquette sur certains produits fromagers. Il s’agit d’un avertissement destiné à prévenir les risques accrus de cancer du sein liés à une consommation de fromage.

Une étiquette d’avertissement

Aux États-Unis, le mois d’octobre 2019 était consacré à la prévention du cancer du sein. À cette occasion, le Physicians Committee for Responsible Medicine (PCRM) a demandé à la Food and Drug Administration (FDA) d’agir. Il est question d’une pétition signée par plus de 12 000 professionnels, comme le souligne la chaîne CBS New York. Or, le document en question consultable ici (PDF en anglais/4 pages) exige qu’une étiquette d’avertissement soit apposée sur certains fromages. L’objectif ? Avertir des risques accrus de cancer du sein liés à la consommation de fromage.

Selon les CDC américains, pas moins de 245 000 cas de cancer du sein sont diagnostiqués aux États-Unis chaque année (pour 40 000 décès). Plus de 2 000 hommes le sont également (pour 460 décès). Évoquons également le fait qu’il s’agit du deuxième cancer le plus meurtrier concernant les femmes.

Graisses et œstrogènes

Le PCRM a cité une étude de 2017 financée par le National Cancer Institute. Or, ces recherches concernaient les apports alimentaires de 1 941 femmes diagnostiquées avec un cancer du sein. Leur régime a été comparé à celui de femmes n’ayant pas de cancer du sein. Selon les résultats, les fromages américains de type cheddar (et autres à base de crème) sont à l’origine d’un risque accru de 53 % de développer un cancer du sein.

L’étude incrimine les fromages américains de type cheddar.
Crédits : Needpix

Les médecins à l’origine de la pétition pointent du doigt les produits laitiers riches en graisses mais également la présence d’IGF-1 et autres hormones de croissance. En effet, les fromages au lait de vache contiennent souvent ce genre d’hormones, du fait que les animaux sont traités avec. Ainsi, les graisses sont présentées comme favorisant l’apparition de ce type de cancer, tout comme les œstrogènes.

Enfin, la pétition semble ne pas attaquer le fromage en général. En effet, le document précise que les produits laitiers faibles en gras comme le fromage de chèvre et autres fromages 0 % peuvent avoir des effets bénéfiques pour la santé.

Articles liés :

Oui, l’alcool augmente bien le risque de cancer du sein

Une IA est maintenant capable de détecter le cancer du sein avec une précision de 99 % !

Eva, le soutien-gorge pour détecter les symptômes du cancer du sein