in

De nombreux hommes seraient prêts à faire l’amour ou avoir une relation sérieuse avec un robot

Crédits : capture YouTube / Inventions World

Une société a récemment mené une enquête assez surprenante. Cette dernière montre que si beaucoup d’hommes ont peur que l’intelligence artificielle puisse prendre leur emploi, d’autres seraient tout à fait prêts à avoir des rapports sexuels avec un robot.

Un sondage étonnant

En 2014, un sondage réalisé au Royaume-Uni estimait qu’une personne sur six serait prête à avoir des rapports sexuels avec une machine. Les robots sexuels existent d’ailleurs depuis quelques années dans certains pays, comme en témoigne Samantha, devenue un produit de masse en Europe dès 2017. La société Robotix a ensuite créé un autre robot féminin (Harmony) et son équivalent masculin Henry, se destinant aux femmes. Si le sexe entre humain et robots n’est pas une nouveauté en soi, la tendance semble se démocratiser petit à petit. Le 13 septembre 2021, la société Tidio, experte en relation client, a publié les résultats de son enquête réalisée auprès de 1 200 personnes. Intitulée : L’IA prendra-t-elle votre travail ? Peur et tendances de l’IA pour 2021, cette enquête n’a pas pour sujet principal le sexe entre humains et robots.

Citons quelques chiffres obtenus au cours de l’enquête. Par exemple, 69 % des diplômés de l’enseignement supérieur pensent que l’IA pourrait leur prendre leur emploi ou rendre leurs postes inutiles. Néanmoins, 45 % des sondés semblent avoir une vision positive de l’IA, ce qui laisse un doute sur l’emploi des participants. En effet, de nombreux métiers comme chauffeur, caissier ou encore traducteur sont clairement sous la menace de l’IA. Toutefois, d’autres secteurs pourraient en bénéficier comme le BTP et la restauration clairement en manque de main-d’œuvre. D’autres chiffres ont leur importance. Par exemple, 60 % des sondés disent ne pas être contre le fait de monter dans un taxi autonome même si le trafic est intense. Évoquons également les 57 % de participants qui s’estiment prêts à accorder assez confiance à l’IA pour gérer le trafic aérien. 

Digit robot 2
Crédits : Agility Robotics

Une ouverture au sexe et aux relations sérieuses avec un robot

Toutefois, le plus étonnant dans ce sondage se situe au niveau des réponses concernant les rapports sexuels. Sur les 1 200 participants, 48 % des hommes seraient prêts à passer à l’acte avec un robot dans le cadre d’un “coup d’un soir” tandis que 43 % se disent ouverts pour une relation véritablement amoureuse s’inscrivant dans la durée. Les chiffres précis concernant les femmes sondées sont manquants, mais il ne fait aucun doute que certaines suivent le même mouvement.

Comme dit plus haut, le sondage n’a pas pour sujet principal le sexe entre humain et robot. Parmi les autres tendances, seulement 3 % des participants seraient sensibles à la notion de droit pour les robots. Beaucoup d’humains pensent donc que les robots sont seulement des machines sans conscience, corvéables à souhait et n’ayant pas besoin de se reposer.

L’avenir nous dira donc quelles formes prendront les progrès en matière d’IA, ses usages et son assimilation au sein de la société. En attendant, ce genre de sondage peut être indicateur de la manière dont réagiront les humains, mais les échantillons sont souvent réduits et peut-être trop peu représentatifs de la population dans son ensemble. Ainsi, il reste à l’heure actuelle très difficile d’obtenir des certitudes inébranlables.