in ,

Robots sexuels : un futurologue s’inquiète de leur apparence toujours plus réaliste

Crédits : KinkySdollS

Un futurologue a récemment estimé que dans un avenir proche, il faudra créer des lois afin d’éviter que les robots sexuels ne deviennent trop réalistes. Alors que le sexe avec les robots tend à se développer progressivement, de quoi cet expert a-t-il peur ?

Le sexe humain-robot

Évoquons tout d’abord Samantha, un robot sexuel inventé par un ingénieur espagnol et devenu un produit de masse en Europe en 2017. Ce robot féminin bardé de capteurs est également doté d’un point G ! La même année, la société américaine RealBotix annonçait la commercialisation de son robot sexuel Harmony doté d’une IA. Cette même société avait en 2018 annoncé l’arrivée de sa version masculine Henry, le tout premier robot sexuel destiné aux femmes.

Force est de constater que le sexe avec les robots donne régulièrement des idées à certains. En fin d’année 2018, une société basée en Californie (États-Unis) organisait une opération de financement participatif proposant de monnayer la “virginité” d’un robot sexuel pour la somme de 10 000 dollars. Au même moment, un projet de maison close de robots avait engendré une importante polémique outre-Atlantique.

Harmony est considérée comme étant le robot sexuel le plus réaliste du marché
Crédits : capture YouTube/FOX 11 Los Angeles

Des lois concernant les robots sexuels ?

Le phénomène de robosexualité – né au Japon il y a quelques années – est désormais une tendance mondiale. Or, la diffusion progressive de ce genre de pratique semble inquiéter certains experts. C’est le cas du futurologue et ancien ingénieur en cybernétique Ian Pearson, qui s’est exprimé dans un article du Daily Star le 9 juin 2019.

Selon l’intéressé, il apparaît nécessaire que des lois soient bientôt adoptées afin de réguler l’usage des robots sexuels, mais surtout, leur apparence. Il s’agit ici d’une “régulation visuelle” dont le but serait d’éviter toute confusion avec de réels êtres humains ! Le comportement de ces machines est également pris en compte car en effet, le temps des “love dolls” semble révolu ! Il est aujourd’hui question de robots de plus en plus réalistes physiquement, et surtout dotés d’une intelligence artificielle.

Une confusion possible à l’avenir

Le robot Harmony cité plus haut est sans conteste le plus avancé des robots sexuels. Capable d’interactions multiples avec son interlocuteur, cette machine ne peut pourtant pas être confondue avec un humain. Et si cette frontière était vouée à disparaître un jour, comme dans le film A.I. Intelligence artificielle (2001) ? Ian Pearson estime qu’il existera un risque de confusion dans les années à venir, alors que la 5G est destinée à devenir une technologie importante. Les robots sexuels pourraient se révéler être encore plus intelligents, et si leur apparence s’approche encore de celle des humains, facile d’imaginer la suite…

Source

Articles liés :

Polémique : un robot sexuel créé pour être violé ?

Robotsexualité : cette Française désire se marier avec son robot !

Vers une démocratisation des robots sexuels grâce à l’impression 3D ?