in

Selon une nouvelle étude, les astéroïdes sont la principale source d’eau sur Terre

Crédits : Nature Astronomy

Il y a deux ans, la sonde japonaise Hayabusa-2 rapportait sur Terre des échantillons de matière provenant de l’astéroïde Ryugu. Or, les analyses de ces échantillons donnent davantage de crédit à la théorie stipulant que la principale source d’eau sur Terre proviendrait des astéroïdes.

Des échantillons qui contiennent des substances organiques

En 2019 et 2020, la mission de l’agence spatiale japonaise (JAXA) sur l’astéroïde Ryugu et ses 900 mètres de diamètre avait fait grand bruit. Il s’agit en effet astéroïde de type C, c’est-à-dire riche en substances volatiles capables de passer facilement de l’état solide à l’état gazeux. Ce genre d’objet contient aussi des substances organiques ou carbonées qui pourraient être une des principales sources d’eau sur Terre, selon une étude publiée dans la revue Nature Astronomy le 15 août 2022.

« L’apport à la Terre de substances volatiles, c’est-à-dire de matières organiques et d’eau, fait toujours l’objet d’un débat important« , ainsi que le rappellent les chercheurs japonais dans leur étude. Toutefois, les échantillons prélevés sur Ryugu et rapportés sur Terre feraient partie des matériaux du Système solaire les moins contaminés disponibles pour des études en laboratoire. Les scientifiques estiment donc que les recherches en cours pourraient permettre d’élargir leur compréhension des premiers processus du Système solaire.

échantillon Ruygu astéroide
Crédits : Ito, M., Tomioka, N., Uesugi, M. et coll. A pristine record of outer Solar System materials from asteroid Ryugu’s returned sample. Nat Astron (2022).

En savoir plus sur l’origine de la vie sur Terre

Découvert en 1999, l’astéroïde Ryugu se trouve à environ 300 millions de kilomètres de la Terre. Les experts pensent que la matière de cet objet a été créée il y a près de cinq millions d’années après la naissance du Système solaire et n’a jamais subi de températures dépassant les 100 °C. En 2019, la sonde Hayabusa 2 de la JAXA s’était posée une première fois sur Ryugu, durant un laps de temps très court. En effet, son objectif était de tirer une balle de tantale à une vitesse de 300 mètres par seconde afin de fragmenter la roche et récolter un échantillon de l’astéroïde. Un peu plus tard, la sonde avait largué un petit impacteur de 2 kg qui a frappé la surface de Ryugu afin de former un petit cratère pour récolter d’autres échantillons. En tout, 5,4 g de roche et de poussière noire ont été rapportés sur Terre le 6 décembre 2020.

Selon la JAXA, la mission Hayabusa 2 débutée en 2014 a pour objectif de clarifier l’origine de la vie sur notre planète. Afin d’y parvenir, le programme implique de récolter des échantillons de plusieurs types d’astéroïdes (type S,C et D). Cela permettra aux chercheurs de vérifier leur théorie stipulant que les astéroïdes ont apporté l’eau et les matières organiques sur Terre il y a quelques milliards d’années, permettant alors développement de la vie sur notre planète.