in

Cette étudiante crée un dispositif détectant la présence de drogue dans une boisson

Crédits : monkeybusinessimages / iStock

Dans les bars, boîtes, concerts et autres festivals, des femmes sont parfois victimes de prédateurs. La technique la plus célèbre consiste évidemment à verser une drogue dans la boisson de la victime à son insu. Au Mexique, une étudiante a mis au point un capteur de petite taille capable de détecter la présence de drogue dans un verre.

Viols et overdoses fréquentes

Lorsqu’une personne se retrouve droguée à son insu en soirée, l’acide gamma-hydroxybutyrique (GHB), une substance communément surnommée drogue du violeur, ou encore le rohypnol sont souvent impliqués. Toutefois, il peut également s’agir de xylazine, un tranquillisant vétérinaire que nous évoquions en 2021, car il peut devenir la nouvelle drogue de rue aux États-Unis. Selon une étude, cette substance est en effet impliquée dans près d’un tiers des surdoses mortelles d’opioïdes dans la ville de Philadelphie entre 2010 et 2015.

Arely Salcedo est étudiante à l’Université de Querétaro (Mexique), dont la meilleure amie a été victime de la xylazine lors d’une soirée. Par chance, cette dernière a pu être sauvée, mais au Mexique comme aux États-Unis, les overdoses sont fréquentes, au-delà des viols suivant la prise involontaire de drogue. Comme l’explique le quotidien local Publimetro le 3 mai 2022, l’étudiante a donc décidé de créer un dispositif pour lutter contre le phénomène.

xylazine
Crédits : Todorean Gabriel / iStock

Un dispositif ayant fait ses preuves

La jeune Arely Salcedo a imaginé un petit capteur basé sur une cellule électrochimique. Le dispositif en question est capable de détecter la présence de xylazine même en infime quantité dans une boisson alcoolisée ou non. Elle a expliqué que des tests ont été pratiqués sur différents types de boissons, dont la tequila, la vodka, le rhum ainsi que les sodas. Or, chaque fois, le capteur s’est montré performant. Pour l’instant, il s’agit d’un simple prototype, mais Arely Salcedo désire en faire un dispositif portable que de nombreuses femmes pourraient transporter aisément dans leur sac lors de leurs sorties.

Il faut savoir que d’autres dispositifs existent déjà. En 2018, la société américaine Undercover Colors dévoilait une sorte petit poudrier (voir ci-après) sur lequel verser une goutte de boisson pour détecter la présence de drogue. Selon le fabricant, ce dispositif qui fonctionne comme un test de grossesse aurait un taux de réussite de 99,1 %.

test drogue boisson
Crédits : Undercover Colors Inc.

En 2014, cette même société avait également développé un vernis à ongles très spécial. Au moyen d’une réaction chimique, il peut changer de couleur en cas de présence de drogue dans un verre. Ainsi, une femme portant ce vernis peut sortir et vérifier régulièrement si personne ne la piège.