in

Un vernis à ongles anti-viol actuellement à l’étude

Crédits : 3dman_eu / Pixabay

Des étudiants de l’université de Caroline du Nord (États-Unis) sont en train de mettre au point un vernis à ongles d’un tout nouveau genre. Sa particularité ? Il s’agit d’un vernis « anti-viol » capable de détecter les substances illicites qui auraient été glissées dans une boisson par une personne malveillante.

Dans le but de lutter contre la multiplication des viols, quatre étudiants de l’université de Caroline du Nord, aux États-Unis, ont eu l’idée originale de développer un vernis à ongles qui est en mesure de détecter les drogues utilisées par les violeurs pour endormir leurs futures victimes.

Le principe de ce prototype de vernis à ongles, appelé « Undercover Colors » par ses inventeurs, est relativement simple, du moins en apparence. À l’aide d’une réaction chimique, le système réagit aux drogues telles que le GHB, le Rohypnol ou le Xanax, connu pour être couramment utilisés par les violeurs. De cette façon, une femme pourra vérifier si une substance douteuse est présente dans son verre en trempant discrètement le bout de son doigt dans le liquide. Si la couleur du vernis se met à changer, cela signifiera alors que le danger est réel.

“Nous espérons que ce produit sera capable de faire basculer la peur du camp des victimes à celui des agresseurs”, ont ainsi déclaré les étudiants sur leur page Facebook.

Si les créateurs ont d’ores et déjà récolté près de 75 000 euros, ils espèrent bien recueillir 100.000 euros supplémentaires afin de pouvoir développer ce vernis révolutionnaire. Ainsi, pour l’heure, aucune date de commercialisation n’a été communiquée par la société Undercover Colors.

Source: Europe1