in

La xylazine, la nouvelle « drogue de rue » aux États-Unis ?

Crédits : rebcenter-moscow/Pixabay

Selon une étude, la xylazine, un tranquillisant généralement utilisé en médecine vétérinaire, serait impliquée dans près d’un tiers des surdoses mortelles d’opioïdes à Philadelphie.

Depuis 2014, l’espérance de vie outre-Atlantique tend à diminuer régulièrement. Les principales causes de ces décès en hausse sont l’obésité, les maladies de foie, le suicide, mais aussi, et surtout les overdoses d’opioïdes, une famille de psychotropes de synthèse exerçant un effet comparable à celui de la morphine. Les États-Unis compteraient plus de vingt millions d’accros.

Les opioïdes les plus courants et consommés sont l’héroïne et le Fentanyl, auxquels viennent se mélanger d’autres substances. Citons les cannabinoïdes synthétiques ou, plus récemment, la xylazine, un tranquillisant utilisé en médecine vétérinaire. Il fait notamment partie des sédatifs les plus couramment utilisés dans la gestion clinique des chevaux depuis son autorisation de mise sur le marché à la fin des années 60.

Notez que la xylazine n’est pas considérée comme un opioïde en soi, mais elle est utilisée comme agent de coupe. En outre, les études sur les effets sur la santé de la xylazine associée à des opioïdes sont limitées. Toutefois, certaines recherches suggèrent que le mélange pourrait effectivement augmenter le risque de décès par surdose.

Impliquée dans un tiers des décès

D’après une étude récente publiée dans le journal Injury Prevention (basée sur des examens post-mortem), ce médicament serait désormais impliqué dans près d’un tiers des surdoses mortelles d’opioïdes à Philadelphie. Les chercheurs ont en effet constaté qu’entre 2010 et 2015, la xylazine avait été détectée dans seulement 2% des décès par surdose, contre 31% en 2019.

Les résultats suggèrent que « l’épidémie d’opioïdes à travers les États-Unis continue d’évoluer« , ont écrit les auteurs. D’après eux, le nombre de décès par surdose impliquant de la xylazine pourrait également être sous-estimé dans le pays dans la mesure où les laboratoires ne testent pas systématiquement sa présence.

drogue opioïdes
Crédits : Victoria_Borodinova/Pixabay

Des effets encore sous-évalués

La xylazine est approuvée par la FDA pour un usage animal uniquement. Autrement dit, le médicament n’est pas approuvé pour une utilisation chez l’Homme, chez qui il peut provoquer des effets secondaires potentiellement dangereux.

Difficile de retracer l’origine de ces médicaments précisément, mais le fait de se procurer de la xylazine ne nécessite finalement qu’une prescription vétérinaire, ce qui est un jeu d’enfant si vous possédez quelques chevaux, connaissez quelqu’un qui en a ou avez simplement de quoi « graisser quelques pattes ».

Quant à savoir pourquoi la xylazine est mélangée à certains opioïdes, là encore difficile à dire, les recherches sur le sujet étant peu nombreuses. D’après certains groupes de discussion à Philadelphie, les personnes consommant ces drogues ont rapporté que la xylazine permettait de faire durer les effets des opioïdes plus longtemps, soulignent les auteurs. Une étude plus approfondie est néanmoins nécessaire pour comprendre les effets synergiques de ces mélanges.