in

Découverte : la graisse peut s’accumuler dans nos poumons

Crédits : Pixabay

Une étude semble montrer que la graisse peut également s’accumuler dans les voies respiratoires des poumons. Une découverte qui pourrait expliquer pourquoi les problèmes d’asthme sont particulièrement fréquents chez les personnes en surpoids.

L’embonpoint ou l’obésité étaient déjà liés à l’asthme ou a des problèmes respiratoires en général. Mais jusqu’à présent, les chercheurs avaient du mal à expliquer ce lien entre les deux maladies. En ce sens, des chercheurs australiens ont récemment fait une découverte importante. Ils nous révèlent aujourd’hui que du tissu adipeux peut effectivement s’accumuler dans les parois des voies respiratoires des personnes en surpoids. Cela entraîne une inflammation, et donc de l’asthme.

Épaississement des bronches

Pour ces travaux, publiés dans le European Respiratory Journal, les chercheurs ont étudié les poumons légués à la recherche de 52 personnes récemment décédées. Sur cet échantillon, 15 n’avaient jamais souffert d’asthme, 21 souffraient de cette maladie mais sont mortes d’autres raisons, et 16 sont décédés à cause de ce trouble respiratoire. Au total, plus de 1 300 échantillons de parois des voies respiratoires ont été analysés.

Les chercheurs expliquent alors avoir découvert des tissus adipeux dans les parois des bronches, en particulier dans celles des personnes avec un indice de masse corporelle (IMC) élevé. La relation était également proportionnelle. En d’autres termes, plus l’IMC des personnes était élevé, plus il y avait de tissus adipeux dans les poumons. Cette graisse accumulée semblait altérer la structure des bronches, provoquant l’inflammation des poumons.

« Nous avons découvert que la graisse excessive s’accumule dans les parois des bronches, elle y prend de la place et semble augmenter l’inflammation dans les poumons, explique Peter Noble, de l’Université d’Australie et principal auteur de l’étude. Nous pensons que cela provoque un épaississement des bronches qui limite le passage de l’air dans les poumons. Cela pourrait expliquer au moins en partie une augmentation des symptômes de l’asthme ».

poumons
Des accumulations de graisses dans les voies respiratoires des personnes obèses détectées pour la première fois. Crédits : iStock

L’étude est donc très intéressante, mais l’échantillon reste encore petit. Il sera donc nécessaire de poursuivre ces recherches sur un plus grand nombre de sujets. Vivants, si possibles. Mais à terme, il est possible que des personnes obèses puissent effectivement réduire leurs problèmes d’asthme en perdant du poids.

Rappelons que les problèmes de surpoids concernent actuellement 1,4 milliard de personnes de plus de 20 ans dans le monde (6,5 millions de personnes). Ils font aujourd’hui près de trois millions de victimes chaque année.

Source

Articles liés :

Une mauvaise santé dentaire peut nuire à vos poumons

Des cochons reçoivent pour la première fois des poumons artificiels

Manger des pommes et des tomates peut aider à réparer les poumons des ex-fumeurs