in ,

Des cochons reçoivent pour la première fois des poumons artificiels !

Crédits : Pixabay

Des chercheurs américains ont élaboré des poumons artificiels avant de les transplanter avec succès sur des cochons. Ces poumons bio-artificiels peuvent être une source d’espoir pour les nombreuses personnes dans l’attente d’une greffe.

Chaque année, des milliers de personnes sont dans l’attente d’une greffe de poumon, mais cette attente peut s’avérer très longue. Plusieurs unités de recherches travaillent sur cette problématique, dont celle du Centre hospitalier de l’Université du Texas (UTMB) ayant publié son étude dans la revue Science Transnational Medicine le 1er août 2018.

Les chercheurs ont procédé à des tests cliniques sur des cochons après avoir fabriqué des poumons bio-artificiels en laboratoire. Après de nombreuses expérimentations durant ces deux dernières années, des greffes de ces poumons sur des cochons ont été couronnées de succès. Mais comment ces poumons ont-ils été créés ?

Premièrement, les scientifiques ont élaboré une sorte de support à partir du poumon d’un autre animal, et ce avant de mener à bien un processus de “décellularisation” afin de démunir l’organe de ses cellules. Cette armature destinée à servir au nouveau poumon a été placée dans un bain de nutriments contenant des cellules de cochons. Après un mois dans un bioréacteur, les poumons ont été transplantés pour la première fois et l’opération a été répétée.

Cependant, les cochons ont été euthanasiés à chaque essai, soit successivement 10 heures, 2 semaines, 1 mois ainsi que 2 mois après la transplantation, le but étant de comprendre comment s’adaptaient les cochons sur différents laps de temps. Selon les chercheurs, les poumons bio-artificiels ont développé des microbiomes natifs semblables à ceux des poumons d’origine et après deux mois, des vaisseaux et des tissus sanguins fonctionnels continuaient à être créés, colonisés par des bactéries de l’animal lui-même.

En revanche, si ces recherches semblent effectivement pleines de promesses, il faut savoir que les scientifiques ont déclaré qu’il faudrait attendre au moins une décennie avant de pouvoir espérer pratiquer le même genre de transplantation chez les humains.

Sources : Technology NetworksMashable

Articles liés :

Des fœtus d’agneaux se développent dans des sacs en plastique !

Manger des pommes et des tomates peut aider à réparer les poumons des ex-fumeurs

Elle crie si fort lors d’un concert que ses poumons s’effondrent