in

Coronavirus : près de 10 000 personnes infectées et 213 morts, l’OMS décrète l’urgence mondiale !

Crédits :imtmphoto / iStock

Pendant qu’à Wuhan, un record de décès vient d’être battu, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a rendu sa décision. L’épidémie de coronavirus a été qualifiée d’urgence de santé publique de portée internationale. Le rapatriement des ressortissants étrangers de Chine se poursuit.

Nouveau record battu à Wuhan

Ce 31 janvier 2020, le quotidien hongkongais South China Morning Post a livré les derniers chiffres de l’épidémie. À l’heure où sont écrites ces lignes, il y a 9 816 cas confirmés de coronavirus 2019-nCov dans le monde pour un total de 213 décès. L’intégralité des décès ont été rapportés en Chine, il n’y a donc pas encore de décès hors du pays.

La province du Hubei – dont la capitale est Wuhan – a battu un nouveau record le 30 janvier. En effet, 42 décès supplémentaires ont été rapportés sur cette seule journée, une première depuis le début de l’épidémie. Près de 2 000 cas supplémentaires ont été confirmés dans cette même zone, tandis que 32 340 personnes y sont toujours en observation. Pas moins de 804 patients sont dans un état préoccupant et 290 dans un état critique. Ailleurs dans le monde, de nouveaux pays ont recensés des cas de coronavirus chinois à savoir les Émirats Arabes Unis (4) ou encore la Finlande (1).

virus
Crédits : geralt/pixabay

L’OMS requalifie l’épidémie

Le 30 janvier, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) se réunissait à Genève pour statuer sur la portée de l’épidémie et la décision a finalement été rendue. L’OMS a déclaré qu’il était désormais question d’une urgence de santé publique de portée internationale.

« Notre plus grande préoccupation est la possibilité que le virus se propage dans des pays dont les systèmes de santé sont plus faibles (…). Il ne s’agit pas d’un vote de défiance à l’égard de la Chine » a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS selon un article de France 24.

Par ailleurs, l’OMS dit s’opposer à toute restriction de voyage vers la Chine. Selon l’organisation, il n’y a pas de raison de limiter les mouvements de population et les échanges commerciaux. Disons-le, il s’agit là d’une déclaration assez curieuse. Toutefois, l’idée semble être de ne pas froisser davantage une Chine que de nombreux étrangers désirent quitter. En effet, une douzaine de pays dont la France ont entamé un rapatriement de leur ressortissants.

Les décisions les plus fermes semblent avoir été prises pas les États-Unis. Le département d’État a pris la décision de mettre l’ambassade et les consulats généraux sur le statut de départ. L’intégralité du personnel diplomatique de ce pays (et leurs familles) situé à Pékin, Shanghai, Chengdu et Guangzhou ont été autorisés à quitter le pays.

Source

Articles liés :

Quelles sont les villes hors de Chine les plus menacées par le coronavirus ?

Quel est le profil-type des victimes du coronavirus de Wuhan ?

Une IA a alerté sur le coronavirus bien avant les scientifiques !