in

Cet additif alimentaire diminue nos défenses immunitaires contre la grippe !

Crédits : Flickr / Claus Rebler

Une récente étude américaine a conclu qu’un additif alimentaire a été identifié comme agissant négativement sur les défenses naturelles humaines contre le virus de la grippe. Et pourtant, il s’agit à l’origine d’une substance anodine par exemple utilisée dans les huiles de cuisson, destinée à stabiliser le gras.

Quel est cet additif ?

Dans leur communiqué publié le 7 avril 2019 par l’Université d’État du Michigan (MSU), les chercheurs ont évoqué le Butylhydroquinone tertiaire ou BHQT, connu généralement sous l’appellation E319. L’agence européenne des produits chimiques (ECHA) indique que le BHQT est très toxique pour la vie aquatique, nocif par ingestion, gravement irritant pour les yeux, nocif pour la peau et pouvant provoquer une réaction cutanée allergique.

Or, ce même additif E319 est présent dans divers aliments tels que les céréales du petit déjeuner, les nouilles instantanées, les préparations pour gâteaux, les viandes surgelées ou encore les frites servies dans les restaurants de fast-food.

frites
Crédits : Pixnio

Une conclusion préoccupante

Dans leurs récentes recherches, les scientifiques de la MSU ont établi que le BHQT affaiblissait notre réponse immunitaire au virus de la grippe. L’étude a mis en évidence – par le biais de tests pratiqués sur des souris – le fait qu’un régime alimentaire riche en BHQT annihilait la fonction des cellules T auxiliaires et des cellules T tueuses. Ainsi, les symptômes grippaux peuvent s’intensifier dans ce genre de cas.

Ce n’est pas tout, puisque les chercheurs ont indiqué que la production de certaines protéines telles que CTLA-4 et IL-10 est boostée par la présence de BHQT dans l’organisme. Or, ces protéines sont connues pour affaiblir le système immunitaire. Il s’agit néanmoins ici d’une hypothèse nécessitant des recherches plus approfondies.

Quoi qu’il en soit, les tests pratiqués sur les cobayes ont permis d’affirmer que l’additif réduisait la mémoire du système immunitaire. En effet, les souris affectées par la grippe et soumises à un régime à base de BHQT ont été malades plus longtemps. Cette observation questionne logiquement, car il se pourrait que l’additif soit capable de faire baisser l’efficacité de la vaccination contre le virus de la grippe !

Source

Articles liés :

Manger du fromage dès le plus jeune âge renforce le système immunitaire

Les femmes enceintes vaccinées contre la grippe protègent aussi leurs bébés

Bill Gates annonce un concours à 12 millions de dollars pour qui trouvera un vaccin universel contre la grippe