in ,

Ce supercalculateur aura pour mission de produire la plus grande carte 3D de l’Univers !

Crédits : Nvidia

Doté d’une intelligence artificielle, le supercalculateur Perlmutter devrait aider à l’étude de l’énergie noire et de l’accélération de l’expansion de l’Univers. Son objectif ? Aider à réaliser la plus grande carte 3D de l’Univers visible.

Une mission très importante

Le Perlmutter fait partie des plus puissants supercalculateurs équipés d’une IA. Celui-ci a récemment fait l’objet d’une présentation par le National Energy Research Scientific Computing Center (NERSC), un centre de calcul haute performance qu’utilise le Laboratoire National Lawrence Berkeley pour le compte du Bureau des sciences du Département de l’énergie des États-Unis. Par ailleurs, le Perlmutter est le résultat d’une collaboration entre les sociétés Hewlett-Packard, AMD et Nvidia.

Le supercalculateur aura pour but d’élaborer la plus importante cartographie en 3D de l’Univers visible. Pour les responsables du projet, ceci permettra d’étudier l’énergie noire (ou énergie sombre). Rappelons que cette forme d’énergie donne la possibilité d’expliquer l’expansion de l’Univers. Le Dark Energy Spectroscopic Instrument (DESI) se chargera de récolter les données que va traiter le supercalculateur Perlmutter. Celui-ci est couplé au télescope Mayall se situant près de Tucson, en Arizona (États-Unis). Or, il a pour mission de mesurer la lumière émise par des dizaines de millions de galaxies à des distances folles (12 milliards d’années-lumière).

perlmutter supercalculateur
Crédits : NERSC

Des performances incroyables

Le Perlmutter contient 1 535 nœuds. Chacun de ces nœuds renferme quatre GPU Nvidia A100 et un processeur AMD Epyc 7763 (64 cœurs). Au total, le supercalculateur délivre une puissance de quatre exaflops, soit 4 000 petaflops. C’est beaucoup plus que le plus puissant des supercalculateurs dépourvus d’IA. En effet, le Fugaku du Riken Center for Computational Science à Kobe (Japon) a obtenu le score de “seulement” 415,5 petaflops au test de performance Linpack. Rappelons au passage que les supercalculateurs ayant recours à l’IA n’intègrent pas le classement des meilleures machines, celui-ci étant réservé à celles sans IA.

Selon les responsables du projet, le Perlmutter devrait être capable de traiter une année de données du DESI en seulement quelques jours. Avec les systèmes actuels, ce type d’opération prendrait plusieurs semaines, voire plusieurs mois. En revanche, il faudra encore se montrer patient. Effectivement, le supercalculateur se trouve toujours dans sa phase de développement.

Dans le courant de cette année, il fera l’objet d’une amélioration. Plus de 3 000 autres nœuds – comportant cette fois deux puces AMD Epyc 7763 chacun – viendront s’ajouter à la machinerie déjà en place. Enfin, outre l’étude de l’énergie noire et de l’accélération de l’expansion de l’Univers, le Perlmutter devrait également travailler sur les énergies propres.