in

Amputation : qu’est-ce que les douleurs fantômes ?

Crédits : Pexels / Pixabay

Une majorité des personnes amputées doit vivre avec des douleurs fantômes, parfois même plusieurs décennies après l’opération. Il existe plusieurs moyens de traitement mais la guérison n’est jamais garantie.

Impossible de se soulager

Les sensations fantômes donnent l’impression que le membre amputé est toujours présent. Il peut s’agir d’une sensation d’orteil touchant les draps du lit ou encore le ressenti de la position du bras. Quant aux douleurs fantômes, celles-ci sont souvent relatives à une sensation de brûlure (ou d’élancement) dans le membre manquant. Il peut également s’agir de douleurs électriques ou encore de crampes.

Selon la Fondation MyHandicap, près de 7 personnes amputées sur 10 doivent vivre avec ces douleurs. Or, il est impossible de toucher, gratter ou masser le membre puisque celui-ci est tout simplement absent. Il faut savoir que la douleur apparaît dans dans la région du cerveau concernée, à savoir la zone du cerveau où le membre est représenté. Effectivement, ceci n’est pas étonnant dans la mesure où le corps se perçoit lui-même comme étant complet.

membres amputés
Crédits : ErikSmit / Pixabay

De multiples traitements

Les spécialistes des douleurs fantômes recommandent aux personnes atteintes de ne pas attendre trop longtemps avant de solliciter un traitement. L’objectif est d’éviter que s’installe une mémoire de la douleur. Néanmoins, il n’existe aucune garantie que les divers traitements fassent disparaître ces mêmes douleurs.

La prise d’un analgésique central semble être la méthode la plus efficace. Il s’agit de réprimer la douleur au niveau du cerveau. Par ailleurs, les neuroleptiques peuvent également avoir leur effet. Ainsi, la douleur peut être persistante mais ne dérangera pas. D’autres méthodes existent, comme des électrodes implantées dans le cerveau ou dans la moelle épinière. Là encore, il s’agit d’un moyen de soulager la douleur au cerveau. Citons également la neurostimulation électrique transcutanée (TENS), la massothérapie ou encore le biofeedback.

La thérapie du miroir

Il existe une thérapie plutôt spéciale dite “du miroir”. Employée depuis le début des années 2000 dans les pays comme l’Allemagne, celle-ci est une thérapie active. Autrement dit, le patient ne dépend pas du thérapeute.

Il s’agit de placer un miroir entre le membre intact et le membre amputé. Ainsi, le patient aura l’impression, en regardant dans le miroir, de bouger le membre fantôme. Or, ceci peut générer un soulagement des douleurs. Toutefois, l’efficacité de cette technique n’a pas encore été réellement démontrée au moyen de preuves scientifiques.

Articles liés :

Une prothèse de jambe pour retrouver les sensations de mouvement et de toucher !

Les personnes amputées pourraient retrouver le toucher grâce à des nerfs artificiels intégrés aux prothèses

Cette main bionique redonne le sens du toucher aux amputés !