in ,

Une prothèse de jambe pour retrouver les sensations de mouvement et de toucher !

Une interface complète reliée au système nerveux Crédits : capture YouTube / ETH Zürich

Des chercheurs suisses ont mis au point une prothèse reliée au système nerveux. Celle-ci donne la possibilité aux personnes amputées de retrouver des sensations de mouvement et de toucher.

Électrodes, capteurs et algorithmes

Comme l’explique la publication dans la revue Nature Medicine du 9 septembre 2019, des chercheurs de l’ETH Zurich et la start-up SensArs ont collaboré sur ce projet. Il est question d’une prothèse de jambe reliée au système nerveux, permettant à son porteur de ressentir les mouvements du genou. Par ailleurs, la sensation relative au sol est bien présente, comme le prouvent les tests menés sur deux volontaires.

Afin de parvenir à ces résultats, les chercheurs ont mis au point une interface permettant de relier la prothèse aux nerfs situés au niveau de la cuisse. Plus précisément, il s’agit de petites électrodes connectées au système de nerfs de la jambe. Par ailleurs, des capteurs tactiles ont été placés sous la voûte plantaire ainsi qu’au niveau de l’articulation du genou.

Enfin, il s’agissait de transmettre au cerveau les informations obtenues par les capteurs. Ainsi, les chercheurs ont développé des algorithmes capables de traduire en temps réel ces mêmes informations. Une fois converti dans un “langage” compris par le système nerveux, le signal est alors transmis.

Crédits : capture YouTube / ETH Zürich

Retrouver des sensations

Grâce à ces expérimentations, les meneurs du projet ont obtenu quelques certitudes. Leur prothèse donne la possibilité aux personnes amputées de marcher plus facilement, mais aussi plus rapidement. De plus, retrouver les sensations de mouvement et de toucher permet d’avoir une démarche plus stable. Les chercheurs ont également noté la réduction des douleurs fantômes, cette sensation ou douleur désagréable comme si le membre amputé était toujours présent.

Comme dit plus haut, les tests ont concerné seulement deux volontaires. Toutefois, les chercheurs de l’ETH Zurich désirent mener une étude plus complète en intégrant un nombre plus important de participants.

En 2018, nous évoquions des recherches ayant permis de mettre au point des nerfs artificiels. Or, ceux-ci se rapprochent des capacités de notre système nerveux sensoriel ! Ces nerfs ont été créés par le biais de minuscules composants électroniques rendus flexibles via des matériaux organiques.

Voici une vidéo de l’ETH Zurich présentant la fameuse prothèse :

Articles liés :

Un projet d’impression 3D de prothèses sur mesure porte ses fruits

Première mondiale : une prothèse de jambe “sensible” dévoilée en Autriche

Qu’est-ce que la biomécanique ? Entretien avec un ingénieur