in

Elle devient la première femme chinoise à sortir dans l’espace

Crédits : CMSA

Les astronautes de la mission Shenzhou 13 à bord de la station spatiale chinoise ont effectué leur première sortie extravéhiculaire ce dimanche 7 novembre, marquant la première sortie dans l’espace pour une femme chinoise astronaute.

La capsule Shenzhou 13 avait été lancée avec succès le 15 octobre dernier depuis le Centre de Jiuquan, dans le désert de Gobi, coiffée au-dessus d’une fusée Longue Marche 2F. Le vaisseau s’est arrimé à la station Tianhe environ huit heures plus tard. Un équipage de trois taïkonautes se trouve aujourd’hui à bord : Wang Yaping (41 ans), Zhai Zhigang (55 ans) et Ye Guangfu (41 ans). Tous resteront environ six mois à bord.

Selon la Chine Manned Agence spatiale, une première sortie dans l’espace était en cours ce dimanche 7 novembre, impliquant les astronautes Zhai Zhifang, le commandant de la mission Shenzhou 13, et Wang Yaping, la deuxième femme astronaute du pays à voler dans l’espace. Cette dernière devient au passage la première femme chinoise à effectuer une sortie extravéhiculaire. Leur mission a duré environ six heures.

Rappelons également que le commandant Zhai Zhifang était également devenu le premier astronaute chinois à effectuer une sortie dans l’espace lors de la mission Shenzhou 7, en 2008.

femme astronaute chinoise
L’astronaute chinoise Wang Yaping en octobre dernier. Crédits : CNSA via Reuters

La station achevée en 2022

Entre les travaux de maintenance de la station et la réalisation d’un certain nombre d’expériences en médecine aérospatiale et en physique de la microgravité, deux à trois activités extravéhiculaires sont prévues pour la mission Shenzhou 13, selon une conférence de presse de prélancement au centre de lancement de satellites de Jiuquan. Le principal objectif de ces sorties sera d’installer un adaptateur pour permettre au grand bras de la station de se connecter à un autre bras plus petit placé sur un futur module.

Après Shenzhou, six autres missions sont prévues l’année prochaine pour terminer la construction de la station qui, une fois achevée, comprendra trois modules principaux : le module central de 18 mètres de long appelé « Tianhe » déjà en orbite et deux modules d’expérimentation de 14,4 m de long baptisés « Wentian » et « Mengtian ». La station comportera également quatorze racks d’expérimentation scientifique de la taille d’un réfrigérateur et quelques racks à usage général, ainsi qu’une cinquante points d’amarrage visant à soutenir des expériences menées à l’extérieur de la station. Au final, le CSS ne pèsera qu’une centaine de tonnes, soit moins d’un quart de la masse de l’ISS.

Rappelons enfin que la Chine prévoit également le lancement d’un télescope similaire à Hubble conçu pour pouvoir se connecter à la station en cas de besoin (entretien/réparation). Son lancement est normalement prévu en 2024.