in

Xuntian, le télescope spatial chinois qui rivalisera avec Hubble

Crédits : CNSA

La Chine travaille au développement d’un télescope spatial capable de proposer des capacités de recherche en astronomie rivalisant avec celles de Hubble. Si tout se passe comme prévu, l’observatoire pourrait être lancé dès 2024.

Une station chinoise baptisée “Tiangong” (Palais céleste) doit bientôt rejoindre l’ISS en orbite, avant de lui succéder définitivement dans quelques années. À bord de cette structure qui comportera trois modules, les taïkonautes chinois mèneront des expériences et se prépareront aux futurs vols de longue durée.

Un nouvel observatoire en orbite

Une fois achevée, la station chinoise sera également rejointe par un télescope spatial nommé Xuntian. Prévu pour être placé en orbite en 2024, il sera doté d’un miroir de deux mètres de diamètre, comparable à celui de Hubble (2,4 m). Cependant, l’observatoire chinois devrait bénéficier d’un champ de vision 300 fois supérieur à celui de son vieux cousin américain (31 ans, mais toujours aussi prolifique), tout en conservant une résolution similaire.

Le large champ de vision permettra au télescope d’observer jusqu’à 40% du ciel sur dix ans dans le proche ultraviolet et la lumière visible.

A priori, Xuntian co-orbitera autour de la Terre avec la station spatiale chinoise et pourra périodiquement s’amarrer au futur avant-poste chargé de soutenir l’équipage. “Cela nous aidera à ravitailler le télescope et à effectuer des mises à niveau directement en orbite“, avait en effet déclaré en mars dernier Zhou Jianping, concepteur en chef du programme chinois de vols spatiaux humains.

Le télescope Hubble avait quant à lui nécessité plusieurs envols de mission avec les navettes américaines pour réparer, mettre à niveau et remplacer une variété de composants et de systèmes. Le fait de pouvoir gérer ces opérations directement en orbite sera donc un “plus” pour la Chine.

Pendant ce temps, quatre centres de recherche sont en cours de construction pour analyser les données recueillies par le télescope. Les objectifs les plus notables comprennent l’étude des propriétés de la matière noire et de l’énergie noire ou encore de la formation et l’évolution des galaxies. L’observatoire devra également contribuer à la détection et à la surveillance des objets transneptuniens (TNO) et des astéroïdes géocroiseurs.

Xuntian chine télescope hubble
Illustration d’artiste du futur télescope Xuntian. Son lancement est prévu en 2024. Crédits : CSNA

En attendant, la Chine se prépare à effectuer onze lancements entre cette année et l’année prochaine (dont quatre missions avec équipage) pour assembler sa station en orbite. Le module de base, nommé “Tianhe”, devrait être lancé depuis la base de Wenchang au cours de ces prochaines semaines à bord d’une fusée Longue Marche 5.