in

Voici la toute première maison flottante imprimée en 3D !

Crédits : capture Vimeo / Designboom

Récemment, un sculpteur tchèque a collaboré avec un cabinet d’architecte afin de mettre au point une construction inédite. En effet, il s’agit de la toute première maison flottante imprimée en 3D.  Or, celle-ci est imprimable en seulement 48 heures ! Le prototype mis au point pourrait donner lieu à d’autres réalisations similaires en cas de commande.

Sur l’eau durant l’été 2020

Michal Trpák est un sculpteur reconnu originaire de République Tchèque. Comme l’explique Designboom dans un article du 27 mai 2020, l’intéressé s’est associé avec le cabinet d’architecture tchèque Scoolpt dans le cadre d’un projet unique. Ensemble, ils ont mis au point la première maison flottante imprimée en 3D.

Les porteurs du projet parlent d’un temps de construction – ou plutôt d’impression – de seulement 48 heures. Selon eux, cette première maison flottante imprimée en 3D est inspirée de la morphologie des protozoaires, des organismes unicellulaires. Par ailleurs, il faut savoir que la maison comportera une chambre, une cuisine ainsi qu’une salle de bain pour une surface totale de 43m².

Le prototype dont il est ici question n’est pas encore sur l’eau. Après sa finalisation, qui devrait avoir lieu durant l’été 2020, celui-ci devrait être installé sur un ponton puis remorqué jusqu’au fleuve Vltava, à Prague. Ainsi, la construction est actuellement en cours d’impression.

impression 3D maison flottante
Michal Trpák et Scoolpt travaillent ensemble sur la toute première maison flottante imprimée en 3D !
Crédits : capture Vimeo / Designboom

Rendre cette construction accessible

Selon le sculpteur, pour construire une maison sur un terrain, il est nécessaire d’obtenir un permis de construire, une demande qui peut parfois prendre jusqu’à deux ans avant d’être acceptée. Or, dans le cas d’une installation sur la rivière, les démarches sont beaucoup plus simples et concernent seulement l’organisme responsable de la navigation.

Cette maison flottante devrait logiquement servir de vitrine pour les éventuelles commandes futures. Cependant, Michal Trpák estime que celle-ci est encore très chère. De fait, l’intéressé évoque une deuxième génération de maisons dont le prix sera d’à peine plus de 110 000 euros. Il est aussi question d’une troisième génération dont le tarif représentera la moitié de cette somme.

Enfin, Michal Trpák explique que ce projet de maison flottante est inspiré de projets de constructions flottantes aux Pays-Bas. Citons par exemple le projet de ferme laitière flottante qui a trouvé sa place dans le port de la ville de Rotterdam en 2018. Cette construction a été pensée pour accueillir 40 vaches de race montbéliarde, dont la production journalière de lait est d’environ 800 litres.