in

Voici Cakewalk3D, le premier extrudeur alimentaire pour imprimante 3D

Crédits : La Pâtisserie Numérique / Kickstarter

L’impression 3D alimentaire semble avoir le vent en poupe. D’ailleurs, une campagne de financement participatif a permis de soutenir une des dernières innovations en la matière. Il s’agit de Cakewalk 3D, le premier extrudeur alimentaire pour les imprimantes 3D.

Une innovation française

Début 2019, nous nous demandions déjà si l’impression 3D alimentaire pouvait devenir l’avenir de la cuisine. Depuis 2015, les manifestations et innovations s’enchaînent, avec l’organisation d’un concours par le fabricant italien de pâtes Barilla ou encore l’élaboration aux Pays-Bas de snacks composés de terre comestible, de spores, de levure de fermentation et de graines prêtes à germer. Citons également l’apparition d’un procédé d’impression capable de produire différents types de steaks végétaux !

Comme l’expliquait 3Dnatives fin octobre 2020, une innovation a encore récemment vu le jour. Il s’agit du Cakewalk 3D, le premier extrudeur alimentaire pour imprimante 3D. Son objectif est d’accélérer l’activité des « cake designers ». À l’origine du projet, nous retrouvons Marine Coré-Baillais, ayant fondé La Pâtisserie Numérique, une société française qui comme son nom l’indique, explore les usages de l’impression 3D dans la pâtisserie. Récemment, une campagne de financement participatif sur la plateforme Kickstarter a donné l’espoir d’une commercialisation de cet extrudeur.

extrudeur alimentaire Cakewalk 3D 2
Crédits : La Pâtisserie Numérique / Kickstarter

Un extrudeur facile d’utilisation

Grâce à Cakewalk 3D, pas besoin d’une imprimante 3D alimentaire spécifique onéreuse ou d’un logiciel de pointe compliqué à l’utilisation. Cette machine de transformation des matières par extrusion se fixe facilement sur une imprimante 3D. Il s’agit donc d’un procédé de fabrication mécanique par lequel un matériau compressé est contraint de traverser une filière ayant la section de la pièce à obtenir.

Selon Marine Coré-Baillais, l’extrudeur Cakewalk 3D est compatible avec une importante gamme d’imprimantes 3D (cartésiennes) et est facile d’utilisation. En effet, il suffit de suivre les indications et l’intégralité des composants est fournie. L’utilisateur devra toutefois nécessairement imprimer trois pièces de support : un connecteur entre la cartouche et le moteur ainsi que deux anneaux détachables afin de maintenir la cartouche.

Pour Marine Coré-Baillais, « l’impression 3D dispose de multiples avantages et est devenue une arme de résilience de nos sociétés. Cakewalk3D témoigne d’une manière nouvelle de consommer et de créer. Par ailleurs, une vraie communauté de cake designers peut émerger, partageant et innovant encore davantage dans le domaine culinaire, où amateurs et professionnels peuvent échanger. Enfin, Cakewalk3D met en lumière une manière différente de consommer, où l’on peut inventer de nouvelles saveurs à partir d’un matériau de base. C’est révolutionnaire« .