in

Un tanker abandonné menace la mer Rouge d’une catastrophe environnementale

Crédits : Alexander Bobrov / Pexels

Le tanker Safer et ses nombreux barils de pétrole se trouvent actuellement au large du Yémen. Abandonné depuis plusieurs années en raison de l’actuelle guerre civile yéménite, ce navire risque de causer une véritable marée noire en mer Rouge. 

Une véritable catastrophe environnementale

L’insurrection houthiste au Yémen est un conflit en cours dans le pays depuis 2004. Depuis 2014, ce conflit a pris l’ampleur d’une véritable guerre civile dans le pays. Les rebelles houthistes contrôlent une importante zone dans l’ouest du pays, bordant la mer Rouge. Or, comme l’explique le quotidien suisse Le Temps dans un article du 14 juillet 2020, se trouve au large de cette zone le FSO Safer. Il s’agit d’un supertanker de 300 mètres de long utilisé pour stocker une partie du pétrole provenant de Ras Isa, le plus gros pipeline du Yémen. Malheureusement, ce dernier, qui contient 1,148 million de barils de pétrole, est abandonné.

Le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) est monté au créneau dans un communiqué du 16 juillet 2020. En effet, il se pourrait que la cargaison du navire se retrouve dans la mer Rouge dans un avenir proche. Si ceci se produit, il s’agira d’une véritable catastrophe environnementale. D’autant plus que les écosystèmes potentiellement en danger sont nécessaires à la survie de 28 millions de personnes.

Deux scénarios envisagés

Plus précisément, le FSO Safer est ancré à environ 9 km du pipeline. Or, le navire n’a reçu aucune maintenance depuis maintenant cinq années. Le fait est que l’eau salée et les embruns attaquent chaque jour un peu plus la coque du tanker. Alors que l’avenir du tanker est incertain, le PNUE a déjà imaginé plusieurs scénarios.

Citons tout d’abord l’eau salée perçant la coque et provoquant une fuite progressive du pétrole dans la mer Rouge. L’autre possibilité concerne le gaz présent dans le navire, qui peut générer un incendie. S’ensuivrait alors une énorme explosion qui libérerait au passage une grande quantité de pétrole dans l’eau. Dans les deux cas, les conséquences pour l’environnement pourraient être désastreuses.

carte yémen
En vert, la zone contrôlée par les rebelles houthistes. Le carré rouge représente la zone où se trouve le FSO Safer, près du port de Al Hodeidah. Crédits : Ali Zifan / Wikipedia

Une modélisation d’incident a été effectuée par la société Riskaware, basée au Royaume-Uni. Verdict : une fuite du FSO Safer provoquerait une pollution qui impacterait la totalité des poissons vivant le long des côtes yéménites. Par ailleurs, 500 km² de terres cultivables sur la côte se retrouveraient polluées et impossibles à exploiter. De plus, si le tanker cède entre juillet et septembre 2020, les courants en cette période de l’année diffuseraient une marée noire sur une surface de la mer Rouge bien plus étendue que les seules côtes du Yémen.

Enfin, le port de la ville d’Al Hodeidah (ou Al Hudaydah) – la quatrième ville du pays – pourrait fermer et entraîner une flambée du prix du baril de pétrole. Dans tous les cas, l’avenir du tanker est au cœur d’un bras de fer orchestré par les rebelles houthistes, ce qui rend la situation très complexe.