in

Starship : « Nous perdrons probablement quelques véhicules en cours de route »

Crédits : SpaceX

Il y a quelques heures, Elon Musk a fait le point sur le projet Starship de SpaceX, en cours de préparation au Texas. La société espère franchir une étape importante cette année sur sa route vers Mars en proposant un premier vol orbital.

Bientôt un premier vol orbital

La société SpaceX développe une fusée géante connue sous le nom de Starship. Une fois en place, ce combo lanceur/vaisseau entièrement réutilisable pourrait permettre une exploration humaine de la Lune, de Mars et pourquoi pas du reste du Système solaire. Pour l’heure, les prototypes n’ont effectué qu’une poignée de sauts à basse altitude depuis la surface de la Terre, mais le véhicule est sur le point de gagner ses « ailes orbitales » dans un avenir relativement proche, selon le fondateur et PDG de la société Elon Musk.

« Je suis à ce stade très confiant que nous allons nous mettre en orbite cette année« , a déclaré Musk jeudi soir depuis Starbase, l’installation de SpaceX dans le sud du Texas. Pour le plaisir des yeux, le patron de la société a effectué son intervention devant le Starship entièrement empilé s’élevant à environ 119 mètres au-dessus du sol. C’est plus haut que n’importe quelle autre fusée jamais construite.

SpaceX vise à ce que le véhicule soit prêt à voler à peu près au moment où la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis conclura son évaluation environnementale de Starbase, soit d’ici la fin du mois. Musk s’est dit optimisme quant au fait que l’examen finira par aller dans le sens de SpaceX. Dans le cas contraire, la société a déjà les approbations nécessaires pour lancer Starship depuis ses installations du Kennedy Space Center (KSC) de la NASA en Floride. Il suffira pour la société de construire une tour de lancement et de capture sur place, ce qui pourrait retarder le projet de six à huit mois supplémentaires.

En plus de Starbase et de la Floride, SpaceX transforme également deux anciennes plateformes pétrolières en plateformes de lancement offshore connues sous le nom de Phobos et Deimos, en l’honneur des deux lunes de Mars. D’après Musk, ces deux structures pourraient être opérationnelles d’ici la fin de l’année.

starship espace
Crédits : SpaceX

Il y aura des échecs

Les premiers vols orbitaux de Starship pourraient naturellement ne pas se dérouler entièrement comme prévu. « Nous perdrons probablement quelques véhicules en cours de route« , a déclaré Musk. « Avec la Falcon 9, je pense qu’il nous a fallu quatorze ou quinze tentatives avant de réussir à faire atterrir le premier booster. Je ne pense pas que cela nous prendra autant de temps avec Starship, car nous avons cette expérience, mais nous ne réussirons certainement pas du premier coup« .

Il a également déclaré que le booster Super Heavy, qui soulèvera le Starship depuis la Terre, serait équipé de trente-trois moteurs Raptors à l’avenir contre vingt-neuf précédemment. Le dernier véhicule Starship bénéficiera probablement également d’une augmentation de puissance, passant de ses six Raptors actuels à neuf.