in

À quoi ressemblera le futur « port spatial » de SpaceX, dans le sud du Texas ?

spacex starship
Crédits : SpaceX

Dans le cadre d’un processus d’examen fédéral, les détails du futur port spatial proposé par SpaceX dans le sud du Texas ont été publiés à la fin de la semaine dernière. Voici ce que nous savons.

Le petit village de Boca Chica (Texas), qui ne compte pas plus d’une vingtaine d’habitants, abrite actuellement les installations de SpaceX destinées à servir son projet Starship, qui vise à envoyer des humains sur la Lune et sur Mars. Et ce projet commence à prendre de l’ampleur, à mesure que se succèdent les vols de prototypes. Alors forcément, il va falloir s’agrandir. Il y a quelques mois, Elon Musk, le fondateur de la société, a ainsi évoqué la construction d’un « port spatial » sur ce même site. Mais de quoi parle-t-on exactement ?

De nouvelles rampes de lancement

De nouveaux documents publiés il y a quelques jours dans un avis public du Corps des ingénieurs de l’armée américaine nous permettent d’y voir un peu plus clair. Ces rapports comprennent un dessin architectural détaillé du site. Parmi les principaux matériels existants, d’autres structures seront prochainement construites :

Deux rampes de lancement orbitales
– Deux rampes de lancement suborbitales, dont l’une existe déjà
– Deux plates-formes d’atterrissage, dont l’une existe déjà
– Deux bancs d’essai structurels pour Starship et le booster Super Heavy, de quoi permettre les contrôles et les mesures de leurs comportements en conditions d’utilisation.
– Un grand « parc de réservoirs » pour fournir des équipements de soutien au sol pour les vols orbitaux
– Un poste permanent pour le « Starhopper » à l’entrée du site. Cet ancien prototype sert désormais de station météo, d’antenne relais et de caméra pour les lancements.

Toutes ces installations seront concentrées sur quelques dizaines d’acres seulement. Le site comprendra également des bassins d’eaux pluviales pour atténuer les risques d’inondations.

Toujours est-il que ces quatre rampes de lancement, associées à l’acquisition de deux plates-formes pétrolières (désormais nommées Phobos et Deimos, comme les lunes martiennes), donnent une idée des futures capacités opérationnelles de l’entreprise. Plus que jamais, l’avenir du Starship et du vol spatial humain vers la planète Mars se jouera au Texas.

spacex starship
Le site de lancement de SpaceX vu depuis le ciel du Texas, avec le SN10 sur sa plateforme début mars. Crédits : Maxar Technology

Bientôt une « ville SpaceX » au Texas ?

Récemment, Musk a également proposé d’intégrer le village voisin de Boca Chica dans une « nouvelle ville  », appelée Starbase, a-t-il annoncé via Twitter. En revanche, ce projet, s’il doit se faire, ne sera sans doute pas pour demain.

« Si SpaceX et Elon Musk veulent entreprendre de telles démarches, ils devront suivre toutes les règles en vigueur dans l’État », a déjà prévenu Eddie Treviño, un magistrat local. Avant de bâtir cette nouvelle ville et d’englober le village de Boca Chica, SpaceX « devra franchir beaucoup d’obstacles », a-t-il également tempéré auprès de l’agence de presse Bloomberg.