in

La rougeole a fait au moins 200 000 morts dans le monde en 2019

Crédits : Pixnio / Dr. Erskine Palmer / USCDCP

Un nouveau rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et des Centers for Disease Control and Prevention nous révèle que la rougeole, maladie virale hautement contagieuse mais évitable par la vaccination, a infecté au moins 860 000 personnes et tué plus de 200 000 d’entre elles en 2019.

Avant le développement du premier vaccin contre la rougeole en 1963, une épidémie entraînait chaque année plus 2,6 millions de décès. Des années de campagnes d’informations et de vaccination ont ensuite permis de sauver plus de 21 millions de vies. Malgré ces progrès, il semblerait que les efforts ne soient plus assez soutenus. La cause principale ? Les campagnes anti-vaccins.

La vaccination est un sujet qui fait débat depuis une vingtaine d’années. C’est Andrew Wakefield qui, à la base, avait publié un document de recherche frauduleux établissant un lien entre le vaccin ROR (rougeole, oreillons et rubéole) et l’autisme. L’auteur de ce papier a depuis été discrédité, mais une méfiance à l’égard des vaccins s’est tout de même installée. Aujourd’hui encore, de nombreux parents font le choix de ne pas faire vacciner leurs enfants.

Le problème est que, pour lutter efficacement contre la rougeole – hautement contagieuse -, nous avons besoin d’une couverture vaccinale d’environ 95 %. C’est là que le bât blesse. Au cours de ces dix dernières années, la couverture vaccinale n’a en effet jamais dépassé les 85 % dans le monde. Résultat : le nombre de cas de rougeole signalés ne cesse d’augmenter. Et le dernier est lourd.

rougeole
Les cas de rougeole se multiplient dans le monde. Source : Wikemedia commons

Plus de 200 000 morts l’année dernière

En effet, selon un nouveau rapport des CDC/OMS publié ce jeudi, il y aurait eu 869 770 cas de rougeole documentés dans le monde en 2019. C’est du jamais vu depuis 1996. Le bilan est également deux fois plus lourd qu’en 2016. Toujours selon le rapport, plus de 207 500 des personnes concernées sont malheureusement décédées la même année. À titre de comparaison, l’OMS avait enregistré 140 000 décès imputables à la maladie en 2018. Enfin, la plupart de ces décès surviennent chez des enfants de moins de cinq ans.

Le rapport souligne également que ces augmentations de cas peuvent être observées dans le monde entier, mais elles restent particulièrement marquées en Afrique et en Europe. Seuls deux pays – l’Iran et le Sri Lanka – n’ont enregistré aucun cas en 2019.

Le fait que les flambées épidémiques de rougeole aient atteint le niveau le plus élevé que nous ayons observé depuis une génération est inacceptable quand nous avons un vaccin sûr, qui a un bon rapport coût-efficacité et a fait ses preuves. Aucun enfant ne devrait mourir d’une maladie à prévention vaccinale“, a déclaré Elizabeth Cousens, Présidente & PDG, Fondation des Nations Unies.

Au regard de ces résultats, les chercheurs insistent donc sur la reprise des efforts de vaccination en luttant davantage contre la désinformation en ligne. De cette manière, nous pourrons accroître la couverture vaccinale systématique et renforcer les systèmes de santé. Sinon, nous continuerons à chasser une épidémie après l’autre.