in ,

La réalité virtuelle représente-t-elle un danger pour notre santé mentale ?

Crédits : Maurizio Pesce / Wikipedia

Une étude allemande récente s’est intéressée aux possibles dangers induits par la réalité virtuelle sur la santé mentale. Les chercheurs ont mené leur étude après avoir observé des joueurs se plaindre en ligne à propos de troubles psychologiques.

Des joueurs atteints de troubles de dépersonnalisation

La réalité virtuelle (RV) est d’ores et déjà assez utilisée dans le domaine de la santé. Elle peut notamment être prescrite pour soulager le mal de dos, traiter le traitement du stress post-traumatique ou encore soulager les douleurs en plaçant des patients sous hypnose. Néanmoins, cette technologie présente également des désagréments physiques tels que la sensation de nausée (motion sickness), mais aussi des douleurs aux bras et des blessures musculaires aux épaules. Et si la réalité virtuelle pouvait en plus mettre en danger la santé mentale des utilisateurs ? Une équipe de l’Université de Bonn (Allemagne) a traité cette question dans une étude dont les détails figureront dans la revue Computers in Human Behavior à paraître en juin 2022.

Les scientifiques ont dans un premier temps observé des forums en ligne sur le thème des jeux vidéo et ont constaté que certains joueurs se plaignaient de troubles de dépersonnalisation. Il s’agit d’une sensation persistante ou récurrente de détachement de son propre corps ou de ses propres processus mentaux en se sentant comme un observateur extérieur de sa propre vie.

réalité virtuelle
Crédits : Pexels

Des résultats à approfondir

Les chercheurs ont alors recruté 80 personnes pour une session du jeu The Elder Scrolls V : Skyrim. Les participants ont ensuite intégré deux groupes. Le premier regroupait les joueurs utilisant un casque VR et le second incluait les joueurs face à un écran d’ordinateur. Selon les résultats, la sensation de dépersonnalisation était plus importante chez tous les participants après la session. Néanmoins, cette même sensation était plus marquée parmi les joueurs du groupe en réalité virtuelle.

Selon les scientifiques, une demi-heure d’utilisation de la RV peut induire de légers symptômes de dépersonnalisation et de déréalisation. En revanche, ces symptômes n’atteignent pas des niveaux inquiétants sur le plan clinique et se manifestent seulement de manière éphémère juste après l’utilisation de cette technologie.

Toutefois, les chercheurs indiquent avoir seulement étudié des individus en bonne santé. Une expérience similaire sur des personnes ayant un risque accru de psychose ou déjà atteint par des troubles anxieux ou un trouble de stress post-traumatique pourrait ainsi donner d’autres résultats. Les scientifiques pensent donc que d’autres travaux doivent être menés afin de vérifier plus précisément l’impact de cette technologie sur la santé mentale.