in ,

Pourquoi les futurs explorateurs de l’espace pourraient souffrir des articulations ?

Crédits : Seul sur Mars

Une étude menée sur des rongeurs ayant séjourné dans l’espace révèle que le manque de gravité pourrait affecter les articulations des futurs astronautes. Les détails de ces travaux sont publiés dans la revue npg Microgravity.

Nous sommes le fruit de millions d’années d’évolution en milieu terrestre, avec une certaine gravité. Nous sommes donc habitués au champ de pesanteur de notre planète. Mais en milieu spatial, cette force qui s’exerce sur tout le corps n’est plus du tout la même. Et cela pourrait avoir de sérieuses conséquences. Nous savons déjà que des vols spatiaux prolongés impliqueront des soucis d’atrophie musculaire, ou de perte de calcium osseux. Des déficiences oculaires sont aussi possibles. Mais un nouveau problème pourrait bien s’ajouter à la liste : celui des articulations.

Dégradation des tissus

C’est en tout cas ce que suggère une récente étude signée du Henry Ford Community College (États-Unis). Il y a quelques années, l’établissement s’est vu octroyer une subvention de la NASA d’un montant de 100 000 dollars. L’idée consistait à étudier les effets du manque de gravité sur le corps de souris. Pour cette étude, six rongeurs mâles ont été envoyés dans l’espace – du 19 avril au 19 mai 2013 – à bord d’un mini-satellite russe. Pendant ce temps, 15 autres souris de contrôle ont été maintenues dans des conditions identiques sur Terre. La seule différence entre les deux groupes de souris était donc le taux de gravité.

Une fois de retour sur Terre, les chercheurs ont alors entrepris d’analyser les tissus et l’expression génique du cartilage des souris maintenues dans l’espace. Et le manque de gravité a fait quelques dégâts. Les chercheurs ont en effet relevé des signes similaires à ceux de l’arthrose chez l’Homme. Les articulations des rongeurs s’étaient tout simplement dégradées, parce que la charge qui pèse normalement dessus n’était plus la même. Et l’étude n’a duré que 30 jours.

souris test toxicité
Une étude menée sur les souris suggère que les voyages dans l’espace pourraient être mauvais pour vos articulations. Crédits : Pixabay

Un risque pour les humains ?

« Nous savons que les tissus du système musculo-squelettique – os, muscle, tendon, cartilage et ligament – sont constamment soumis à une “charge” sur Terre, explique James Fitzgerald, principal auteur de l’étude. Cela provient de l’action de la gravité sur le système musculo-squelettique. Lorsque cette charge est supprimée (gravité quasi nulle dans l’espace), ces tissus commencent à se dégrader ».

Le problème, c’est que contrairement à l’atrophie musculaire et à la déminéralisation des os pendant le vol spatial, qui se remettent généralement une fois de retour sur Terre, le cartilage humain est un tissu qui se répare très mal. Cela soulève donc la question importante de savoir si le retour sur Terre des astronautes pourrait ou non entraîner des problèmes de santé à long terme.

L’étude ne se base ici que sur des modèles de souris. Donc rien ne dit que la même chose pourrait être observée chez l’Homme. Mais la question va forcément devoir se poser, et des études cliniques vont devoir être menées avant un éventuel premier voyage vers Mars, par exemple.

Source

Articles liés :

Y a-t-il des risques à faire craquer ses articulations ?

Buzz Aldrin appelle à une « grande migration humaine vers Mars »

Bientôt un nouveau traitement contre l’arthrose ?