in

Pourquoi faudrait-il éviter de vendre ou jeter ses anciennes clés USB ?

Crédits : jackmac34 / Pixabay

Une récente étude a conclu que les utilisateurs de clé USB devraient redoubler de vigilance. Les chercheurs disent avoir facilement récupéré les fichiers de certaines clés que l’on pensaient vides. Pour les meneurs de l’étude, il faudrait éviter de vendre ou jeter ses anciennes clés USB et autres disques durs.

Des fichiers sensibles

La clé USB est un des supports de stockage les plus utilisés dans le monde. Sur les plateformes de vente entre particuliers et autres, il est possible de trouver toutes sortes de clés d’occasion (ou reconditionnées). Selon une étude publiée dans le Social Science Research Network le 14 juillet 2020, il faudrait redoubler de vigilance. Les chercheurs de l’Université Abertay (Écosse) expliquent avoir retrouvé de nombreux fichiers que l’on croyait effacés sur de telles clés.

Les meneurs de l’étude ont acheté en ligne une centaine de clés USB. Pas moins de 98 de celles-ci semblaient vides, mais les chercheurs ont utilisé des logiciels facilement accessibles afin de récupérer des données sensibles. Selon les clés, il était question de mots de passe utilisateur, de photos, de contrats, de déclarations fiscales ou encore de relevés bancaires.

clé USB 2
Crédits : Needpix

La vigilance est de mise

Plus précisément, il faut savoir que 32 des clés USB ne comportaient aucune donnée. Autrement dit, celles-ci ont été effacées avec succès. En revanche, les meneurs de l’étude ont partiellement récupéré des données sur 26 clés. Enfin, ils ont retrouvé toutes les données sur pas moins de 42 clés, soit environ 40 % des lecteurs. Les chercheurs ont expliqué que ceci était très dangereux. En effet, les utilisateurs donnent potentiellement accès à leurs données à des inconnus sans le savoir. Or, certaines données sont très personnelles.

Les chercheurs ont tout de même relayé une bonne nouvelle. Effectivement, aucune clé ayant participé à l’étude ne comportait de virus. Ceci est la preuve que les utilisateurs sont plutôt bien protégés et ce malgré l’échec de la suppression des données dans de nombreux cas. Par ailleurs, ce phénomène peut également se rencontrer au niveau des cartes SD et autres disques durs.

Les meneurs de l’étude ont donné quelques conseils à destination des utilisateurs désirant réellement vendre leurs clés et disques durs. Afin d’effacer les données de manière efficace, l’utilitaire Diskpart présent dans Windows peut s’occuper du formatage. Il est également possible d’effacer les données en profondeur avec plusieurs passes, puis utiliser un logiciel tel que CCleaner. Pour ceux qui désirent se débarrasser de leur support, le détruire complètement peut aussi représenter une bonne solution.