in

Découverte d’une clé USB dans des selles de léopard de mer !

Crédits : Wikimedia Commons

Des chercheurs basés en Nouvelle-Zélande voulaient pratiquer des analyses d’excréments de léopard de mer. Ce faisant, ils sont tombés nez à nez avec une clé USB. Or, cette même clé était encore tout à fait fonctionnelle et contenait des photos et des vidéos de vacances !

Une clé USB « rescapée »

Selon l’agence de presse Reuters dans un article du 5 février 2019, le docteur en biologie Krista Hupman du National Institute of Water and Atmospheric Research (Niwa) a fait une découverte plutôt étonnante. L’intéressée a retrouvé une clé USB dans des selles de léopard de mer fraîchement décongelées après une année de stockage !

La clé en question a fonctionné après quelques semaines de séchage et les chercheurs ont ainsi pu visionner le contenu. Il s’agissait de photos et de vidéos de vacances montrant notamment l’observation de léopards de mer. Par ailleurs, les excréments avaient été récupérés en fin d’année 2017 sur Oreti Beache, une plage située sur la pointe sud néo-zélandaise. Il s’avère que ces animaux fréquentent souvent les eaux néo-zélandaises durant l’hiver alors qu’habituellement, ils restent plutôt en Antarctique.

Crédits : Wikimedia Commons

Ce que cache réellement cette découverte

La Niwa a également publié un communiqué dans lequel s’est exprimée Jodie Warren, la volontaire ayant récupéré les selles de léopards de mer. Ce prélèvement avait pour but de vérifier l’état de santé de l’espèce ainsi que l’évolution de son alimentation. Selon elle, la découverte de la clé USB ne serait pas un hasard et incarne logiquement un nouvel exemple d’animal marin ayant ingéré du plastique. Ainsi, cela complète une liste déjà bien fournie.

Après les poissons confondant de fines particules de plastique avec leur nourriture (planctons), une étude récente a conclu que ces mêmes microplastiques étaient présents chez toutes les espèces de tortues de mer. De plus, rien qu’en 2018, une baleine a été retrouvée morte en Thaïlande avec 8 kg de plastique dans le ventre, ainsi que deux cachalots, l’un retrouvé en Indonésie avec 6 kg et le second en Espagne avec 29 kg de plastique dans son estomac.

Rappelons que le léopard de mer (Hydrurga leptonyx) fait partie des cinq espèces de phoques présentes en Antarctique. Celui-ci vit en solitaire et dans des régions difficiles d’accès si bien que sa population, à savoir 35 000 individus, est peut-être sous-estimée. Il faut également savoir que depuis 1996, l’espèce est sur la liste rouge de l’UICN (préoccupation mineure).

Sources : ReutersWashington Post

Articles liés :

Photos : Un bébé pieuvre retrouvé sur un morceau de plastique flottant dans l’océan

Pourquoi la migration du krill en Antarctique est source d’inquiétude

Découverte du “roi de l’Antarctique” d’il y a 250 millions d’années