L’administration Biden vient d’annoncer un plan visant à développer la construction de parcs éoliens offshores le long de la côte californienne. Plus que jamais, la Maison-Blanche enclenche la seconde sur les questions climatiques.

L’idée de construire des parcs éoliens offshores au large de la Californie a longtemps été rejetée, principalement en raison des défis logistiques inhérents à la profondeur des eaux, mais également parce que l’US Navy (la marine américaine) préférait n’avoir aucun obstacle dans la région. Finalement, la situation est en train de changer.

En effet, les techniques d’ingénierie n’ont cessé d’évoluer au cours de ces dernières années. Et surtout, la volonté de Joe Biden de booster le développement des énergies renouvelables pour éloigner son pays des combustibles fossiles a finalement amené la Navy à donner sa bénédiction.

Deux zones dédiées

Le plan de l’Administration Biden autorise désormais l’exploitation de parcs éoliens commerciaux en mer dans une zone de près de 650 km/2 à Morro Bay, au large du centre de la Californie, et dans une seconde zone située au large de Humboldt, dans le nord de l’État.

L’administration estime que ces deux parcs pourraient à terme produire suffisamment d’électricité pour alimenter 1,6 million de foyers. Si tel est le cas, la côte californienne se présenterait alors l’une des plus grandes productrices d’énergie éolienne au monde.

Gina McCarthy, la conseillère climatique de la Maison-Blanche, a évoqué « une percée qui permettra l’implantation de l’éolien offshore dans l’océan Pacifique« .

« Le développement de l’éolien offshore pour produire une énergie propre et renouvelable pourrait changer la donne pour atteindre les objectifs d’énergie propre de la Californie et lutter contre le changement climatique tout en renforçant l’économie et en créant de nouveaux emplois« , a de son côté souligné Gavin Newsom, le gouverneur démocrate de l’État de Californie.

Ce dernier, qui s’était régulièrement confronté à l’Administration Trump sur les questions climatiques, a visiblement trouvé en Joe Biden un nouvel allié.

Cette annonce intervient quelques semaines après que l’administration Biden ait franchi une étape clé en approuvant un examen environnemental du premier parc offshore à grande échelle du pays, au large de l’île de Martha’s Vineyard, dans le Massachusetts. 84 turbines d’une capacité de 800 mégawatts devraient y prendre racine dès 2023. Une douzaine d’autres projets éoliens offshore le long de la côte Est font actuellement l’objet d’un examen fédéral.

éoliennes éolien offshore biden californie

Crédits : David_Will/pixabay

Les pêcheurs sont furieux

Naturellement, tout le monde n’est pas d’accord avec ces projets, à commencer par les groupes représentant l’industrie de la pêche. Ils affirment que l’administration Biden propose un plan bien plus vaste et potentiellement plus perturbateur pour la vie marine qu’ils ne l’avaient prévu.

« Nous sommes totalement contre cela« , a déclaré Tom Hafer, président de la Morro Bay Commercial Fishermen’s Organization.

« Nous avons aidé à développer un protocole d’accord sur un domaine que nous pensions être durable pour nous. On s’était mis d’accord sur environ 200 km/2. Là, on est à près de 650 km/2. Nous allons perdre tout un tas de lieux de pêche. En outre, il y aura des câbles dans l’eau, et on ignore comment les baleines vont réagir. En réalité, il y a encore beaucoup d’inconnues. Les gens ne réalisent pas à quel point ce projet sera énorme« .