in

La NASA va envoyer deux autres hélicoptères sur Mars

Crédits : NASA/ESA/JPL-Caltech

Deux nouveaux hélicoptères similaires à Ingenuity seront intégrés à la mission de retour d’échantillons martiens. Ils auront la capacité supplémentaire de pouvoir saisir et transporter les petits tubes remplis de morceaux de roche martienne mis de côté par Perseverance. 

La NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) collaborent dans le cadre d’une mission nommée Mars Sample Return qui vise à rapporter sur Terre les échantillons de Mars. À l’intérieur de ces roches, les scientifiques espèrent trouver des traces de vie passée.

Le rover Perseverance, véritable cheval de bataille de cette mission, a déjà foré plusieurs échantillons de roche lors de son exploration d’un cratère nommé Jezero. Il se concentre désormais sur un delta de rivière asséché le long du bord du cratère. Il s’agit d’un emplacement privilégié où des signes de vie ancienne pourraient avoir été préservés.

Nouvelle refonte

Le plan initial était d’envoyer un rover construit par l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le but de ramasser les échantillons mis de côté par Perseverance pour les ramener vers un atterrisseur. Ces échantillons devaient ensuite être chargés sur une petite fusée et lancés en orbite martienne. De là, un autre vaisseau spatial devait saisir le conteneur pour les rapporter sur Terre.

Il y a plusieurs semaines, la conception de cette mission avait évolué, la première étant jugée trop « lourde ». La NASA devait alors utiliser non pas un, mais deux atterrisseurs : un pour le rover et un pour la fusée de retour. Finalement, l’agence vient d’effectuer de nouveaux changements importants. A priori, cette nouvelle architecture devrait être la dernière.

La refonte de cette mission élimine le rover de récupération. Perseverance sera chargé de remettre ses échantillons (une trentaine) sur l’atterrisseur. Ces échantillons seront ensuite placés dans la fusée de retour. Les responsables de la NASA sont en effet convaincus que Perseverance sera toujours en état de marche lorsque cet atterrisseur arrivera sur Mars, probablement en 2030.

Avec l’élimination du rover de récupération, la mission Mars Sample Return ne nécessite plus qu’un atterrisseur, comme initialement prévu.

hélicoptères mars
Une image prise par le rover Perseverance dans le cratère Jezero. La mission de récupération Mars Sample Return pourrait s’y poser dans quelques années. Crédits : NASA

Deux giravions de secours

Cette nouvelle architecture implique également l’envoi de deux nouveaux hélicoptères. Ces derniers seront considérés comme une option de secours en cas de problème avec Perseverance. Si tel est le cas, ces deux giravions se chargeront ainsi de récupérer les échantillons placés au sol pour les remettre à l’atterrisseur.

Ces deux petits hélicoptères seront à peu près de la même taille qu’Ingenuity qui évolue sur Mars depuis près d’un an et demi aux côtés de Perseverance. Ils seront néanmoins dotés de petites roues au bout de chaque patte d’atterrissage. Cela leur permettra de parcourir de courtes distances au sol dans le but de récupérer chaque échantillon.

Le retour de ces derniers sur Terre est toujours prévu pour 2033, si tout se passe évidemment comme prévu.

L’ajout de ces deux nouveaux hélicoptères « de secours » n’est pas vraiment une surprise en soi. Les responsables de la NASA ont en effet été surpris par les réalisations continues d’Ingenuity. À l’origine, le giravion devait voler seulement trois fois au cours d’une démonstration technologique d’un mois, peu après l’atterrissage de la mission en février 2021. À ce jour, il a déjà effectué près d’une trentaine de vols, partant souvent en éclaireur pour le compte de Perseverance.