in

Deux naissances et un peu d’espoir pour l’une des baleines les plus menacées

Crédits : Flickr / Lauren Packard

La naissance de deux petites baleines noires de l’Atlantique Nord, au large des côtes américaines, redonne un peu d’espoir à cette espèce en danger critique d’extinction.

Une espèce malmenée

Dociles, lentes et exceptionnellement riches en huile, les baleines noires de l’Atlantique Nord (Eubalaena glacialis) ont été intensément chassées au début des années 1890. Bien que ces pratiques ne soient plus un problème sérieux pour ces mammifères grâce à un moratoire international mis en place par la Commission baleinière internationale (CBI), d’autres activités humaines les menacent toujours encore aujourd’hui. Citons en exemple l’enchevêtrement dans les filets de pêche, les collisions avec les navires ou encore l’augmentation de la pollution sonore dans les océans.

La NOAA estime qu’il ne reste aujourd’hui environ 400 spécimens dans la nature, dont une centaine de femelles reproductrices. Pour se relever, ces mammifères doivent ainsi compter sur les naissances. Et là encore, les dernières nouvelles n’étaient pas encourageantes.

Si les chercheurs ont enregistré entre 1 et 39 naissances chaque année depuis le début des surveillances en 1989, la saison 2018 s’était en effet illustrée avec zéro naissance enregistrée. L’année 2017 n’avait pas fait beaucoup mieux. Au cours de cette période, les baleines noires de l’Atlantique Nord avaient en effet essuyé un « événement de mortalité inhabituel » avec une trentaine de spécimens disparus. D’un autre côté, seulement cinq naissances avaient été enregistrées pour compenser.

baleines
Une représentation approximative de l’aire de répartition de la baleine noire de l’Atlantique Nord. Crédits : NOAA

Deux naissances de baleines qui ont font du bien

Plus récemment, deux baleineaux ont été repérés dans les eaux américaines. Des biologistes de l’aquarium marin de Clearwater, en Floride, ont aperçu le premier petit le 4 décembre près de l’île Cumberland, en Géorgie. Selon CNN, la jeune baleine est née de Chiminea, âgée de treize ans et mère pour la toute première fois.

Le deuxième petit, isolé le 7 décembre dernier au large de Vilano Beach (Floride) en train de nager aux côtés de Grands Dauphins, est né de Millipede, seize ans.

baleines
Le premier baleineau aperçu le 4 décembre 2020. Crédits : CMAquarium

Notez que la saison de reproduction de cette année avait au départ mal débuté avec la découverte fin novembre d’un baleineau mort sur la rive d’une île-barrière, au large de la Caroline du Nord. « Avec une population à des niveaux aussi bas, chaque individu compte« , relève Jamison Smith, directeur exécutif du Blue World Research Institute, qui a pris des photos de ces baleines nouveau-nées grâce à des drones.

Cependant, il reste encore un long chemin à parcourir pour cette espèce. Pour maintenir leur population, ces baleines devraient en effet mettre au monde une vingtaine de petits chaque année.