in

Metavers : selon une experte, des utilisateurs auront des enfants virtuels

bébé nouveau né
Cédits : Pexels / rawpixel.com

Une spécialiste britannique en intelligence artificielle a récemment évoqué un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre. Selon elle, des individus choisiront d’avoir des enfants virtuels dans le métavers. L’experte explique également que cela aura à la fois des avantages et des inconvénients.

Des « tamagotchi kids » dans le métavers

En janvier 2022, un couple d’Indiens avait fait parler de lui en se mariant en 3D dans le métavers. Lors de la cérémonie, 2 500 avatars étaient présents dans le hall de l’école des sorciers d’Harry Potter, recréé pour l’occasion. La prochaine étape serait désormais de faire des enfants dans le métavers, selon la Britannique Catriona Campbell, chercheuse en design et psychologie comportementale spécialiste de l’intelligence artificielle. L’experte a été interviewée par The Guardian le 31 mai 2022, à l’occasion de la sortie de son ouvrage AI by Design : A Plan For Living With Artificial Intelligence.

Catriona Campbell est en effet certaine que d’ici une cinquantaine d’années, les enfants numériques virtuels se démocratiseront. La spécialiste a évoqué le terme de « tamagotchi kid », en référence aux animaux de compagnie virtuels en porte-clés que la société japonaise Bandai avait lancé en 1996 (voir photo ci-après). Au cœur d’un véritable succès à l’époque, ce gadget n’a jamais réellement disparu jusqu’à aujourd’hui. En effet, Bandai a lancé en 2021 une nouvelle version du tamagotchi sous forme de montre connectée.

Tamagotchi
Crédits : Nxr-at / Wikimedia Commons

Le parallèle est saisissant. Selon la chercheuse, les parents pourront nourrir leur « tamagotchi kid », mais également, le câliner et jouer avec lui. Afin qu’il y ait un échange plus profond, l’enfant virtuel pourra parler, évidemment en fonction de son âge. Par ailleurs, elle estime que cela donnera lieu à la création d’un abonnement à souscrire qu’il sera également possible de résilier à tout moment.

Des avantages et des inconvénients

Dans le rayon des avantages, Catriona Campbell évoque la possibilité de simuler des réponses émotionnelles, mais aussi d’entretenir de longues conversations. De plus, les utilisateurs pourront décider de la vitesse à laquelle ces enfants virtuels grandissent ou encore les programmer pour une expérience parentale plus authentique. Ces bambins seront par ailleurs quasiment neutres en en termes d’empreinte écologique.

Au niveau des inconvénients, il paraît évident que ces tamagotchi kids ressembleront davantage à des poupées dystopiques virtuelles qu’à de véritables enfants faits de chair et de sang. Le développement de ce phénomène posera néanmoins sans aucun doute de nombreuses questions en termes d’éthique. Le rapport à la parentalité sera grandement interrogé dans un contexte où de plus en plus de personnes hésitent, voire renoncent complètement, à avoir des enfants pour des raisons d’ordre économique et/ou écologique.