in

Un nouveau méta-tissu capable de maintenir votre corps au frais

Crédits : Zeng et al., Science, 2021

Une équipe de chercheurs chinois annonce avoir conçu un méta-tissu capable de réfléchir suffisamment de chaleur solaire pour abaisser la température du corps humain d’environ 4,8 °C. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Science.

Se protéger de la chaleur

Il y a trois ans, une étude soulignait que sans une réduction drastique de nos émissions de GES, pas moins de 75 % de l’humanité pourrait être victime de canicules terribles et meurtrières à la fin du siècle. Les résultats d’une étude récemment parue dans la revue Climate and Atmospheric Science indiquent également que les températures maximales pourraient atteindre des valeurs supérieures à 56 °C, voire dépasser les 60 °C dans certaines localités très urbanisées d’Afrique du nord et du Moyen-Orient.

Bref, vous l’aurez compris, il va faire de plus en plus chaud au cours de ces prochaines décennies. Si des efforts doivent donc être entrepris pour s’attaquer à la source du réchauffement climatique (les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine), des chercheurs travaillent également sur des moyens nous permettant de mieux faire face à ces températures extrêmes.

En ce sens, une équipe chinoise a récemment développé un nouveau matériau réfléchissant davantage de lumière solaire ayant le potentiel de maintenir le corps humain au frais durant les fortes canicules.

Près de 5°C plus frais sur un porteur

Ce tissu se compose de nanoparticules composites d’oxyde de titane et d’acide polylactique laminées avec une fine couche de polytétrafluoroéthylène (PTFE). Le but est de refléter un maximum de lumière (visible, infrarouge moyen et gammes ultraviolettes). Sur le papier, le fait de réfléchir une grande partie de ces longueurs d’onde devrait également permettre de réfléchir la chaleur avant qu’elle n’ait une chance d’être absorbée.

Pour cette étude, les chercheurs ont mesuré la température de leur tissu dans des conditions de ciel clair à Guangzhou, en Chine. Ils ont ensuite comparé cette température à celle d’autres matériaux courants posés sur un panneau. “Sous le pic de rayonnement solaire entre 11h00 et 15h00, la température du méta-tissu était respectivement environ 5,0°, 6,8°, 7,0°, 5,8° et 10,2°C inférieure à celle du coton, du spandex, de la mousseline de soie, du lin, et des simulateurs de peau nue”, expliquent les chercheurs.

Dans le cadre d’un autre test, un volontaire s’est allongé sous la lumière directe du soleil pendant une heure tout en portant un gilet spécial fabriqué à partir du méta-tissu d’un côté et d’un tissu en coton commercial de l’autre. Pendant ce temps, une caméra thermique s’est chargée de mesurer les différences de température entre les deux tissus. Au bout d’une heure, l’écart était de 3 °C. Des capteurs thermiques placés sous les tissus ont également souligné une différence plus prononcée : environ 4,8 °C plus fraîche pour le méta-tissu.

méta-tissu corps humain chaleur
Crédits : Zeng et al., Science, 2021

Des résultats prometteurs

Pour les chercheurs, ce méta-tissu présente ainsi “des performances de refroidissement radiatif efficaces tout en proposant la respirabilité et le confort de port nécessaires“.

L’équipe soutient également que ce matériau est compatible avec les techniques de couture commerciales et présente des propriétés mécaniques comparables à celles des tissus commerciaux (durabilité et résistance à l’eau). Il serait également peu coûteux à produire, environ 10 % plus cher que les tissus de vêtements typiques.

Il convient toutefois de souligner que ces résultats ne concernaient que des sujets et des objets fixes. On ignore également comment pourrait se comporter ce matériau avec l’ajout de colorants. Ces derniers pourraient en effet affecter sa capacité à réfléchir la lumière. Des recherches supplémentaires seront donc encore nécessaires, mais cette approche semble très prometteuse.