in

Perte de poids : un médicament expérimental montre des résultats impressionnants

Crédits : PublicDomainPictures/Pixabay

La société pharmaceutique Eli Lilly vient de dévoiler les dernières données d’un essai de phase III de son médicament expérimental contre le diabète de type 2 et l’obésité, le tirzepatide. D’après les résultats, certaines personnes auraient perdu jusqu’à 20% de leur poids corporel en 72 semaines, soit beaucoup plus que celles de l’échantillon placebo.

Traiter l’obésité chronique

L’obésité est une maladie chronique qui ne reçoit souvent pas le même niveau de soins que d’autres maladies. Son impact sur la santé physique, psychologique et métabolique est pourtant très important. Citons notamment les risques accrus d’hypertension, de maladie cardiaque, de cancer ou de dépression.

Il existe aujourd’hui plusieurs approches permettant de lutter contre l’obésité, mais aucune solution miracle. Plusieurs groupes pharmaceutiques sont néanmoins sur le coup. C’est notamment le cas de Eli Lilly and Company qui cherche depuis plusieurs années la bonne formule. Plus récemment, les chercheurs de ce laboratoire ont développé un médicament expérimental, le tirzepatide, visant à lutter contre le diabète de type 2 et l’obésité.

Après plusieurs essais préliminaires déjà concluants, les chercheurs ont récemment clôturé un essai de phase III impliquant plus de 2 500 patients en surpoids aux États-Unis, en Argentine, au Brésil, en Chine, en Inde, au Japon, au Mexique, en Russie et à Taïwan. Tous étaient également atteints d’une affection possiblement liée à leur poids, à l’exception du diabète.

Le tirzepatide agit en augmentant les niveaux des hormones GLP-1 et GIP qui jouent un rôle crucial dans la régulation de notre métabolisme et de la faim.

Tous ces patients ont reçu soit un placebo, soit l’une des trois doses différentes de tirzepatide. Ces dernières ont été administrées chaque semaine par injection sous la peau pour 72 semaines. En plus du traitement, il a été conseillé à chaque groupe de suivre un régime hypocalorique et d’augmenter son activité physique.

obésité USA perte de poids tirzepatide
Crédits : PxHere

Une vingtaine de kilos perdus

Au terme de l’essai, chaque groupe avait perdu du poids en moyenne. Cependant, la perte était beaucoup plus importante chez les personnes des groupes tirzepatide. Dans le détail, celles qui ont reçu une dose de cinq milligrammes ont perdu en moyenne 15 % de poids. Celles qui ont reçu une dose de dix milligrammes ont perdu 19,5%. Enfin, celles concernées par la dose de quinze milligrammes ont perdu 20,9%, ce qui représente une vingtaine de kilos. En comparaison, les personnes du groupe placebo ont perdu 3,1% de leur poids corporel en moyenne.

Les effets indésirables étaient par ailleurs généralement légers à modérés. Ces derniers comprenaient des nausées, des vomissements et de la diarrhée.

Les résultats n’ont pas encore été publiés dans une revue à comité de lecture. Ils doivent donc être pris avec une certaine prudence. Malgré tout, ces chiffres sont tout simplement sans précédent pour un tel médicament.

La société avait déjà soumis le tirzepatide à l’approbation de la FDA en tant que traitement du diabète à la fin de l’année dernière. Une décision sur cette indication est attendue avant la fin du deuxième trimestre. Le groupe pharmaceutique soumettra certainement son médicament pour approbation en tant que traitement de l’obésité d’ici quelques mois.