in

Plus d’un milliard de personnes souffrent d’hypertension dans le monde

Crédits : Antonio_Corigliano/Pixabay

Une étude récemment publiée par des chercheurs de la NCD Risk Factor Collaboration (NCD-RisC) révèle que le nombre de personnes souffrant d’hypertension artérielle a doublé depuis 1990. Les pays à faibles revenus et à revenus intermédiaires sont les plus touchés.

Qu’est-ce que l’hypertension artérielle ?

On parle d’hypertension artérielle en cas d’élévation trop importante de la pression du sang dans les artères. Les deux valeurs de la pression artérielle sont habituellement comprises entre 10 et 14 pour la pression maximale, et 6 et 8 pour la pression minimale. Ainsi, les médecins considèrent une tension de 12-8 comme “normale”. L’hypertension apparaît généralement avec l’âge tandis que d’autres conditions, comme le diabète, sont des facteurs de risque. Une alimentation riche en sodium ainsi qu’un manque d’exercice peuvent également y contribuer. Bien qu’elle ne provoque généralement aucun symptôme visible à elle seule, l’hypertension chronique peut stresser l’organisme, favorisant alors les risques de maladies cardiovasculaires et d’insuffisance rénale.

Ceci étant dit, quelle est la prévalence de l’hypertension dans le monde ? Dans le cadre d’une étude, des chercheurs de la NCD Risk Factor Collaboration (NCD-RisC), un réseau de scientifiques qui étudie la prévalence des principaux contributeurs aux maladies non transmissibles à travers le monde, ont tenté de répondre à cette question.

Pour ces travaux, publiés dans The Lancet, les chercheurs ont examiné plus de 1 200 études menées au cours de ces trente dernières années dans 184 pays. Ensemble, ces études portaient sur plus de 100 millions de personnes âgées de 30 à 79 ans représentatives de leur population au niveau national. Ces données ont ensuite été utilisées pour estimer l’évolution des taux d’hypertension dans 200 pays et territoires.

hypertension
Crédits : stevepb/Pixabay

Une épidémie croissante

Au total, les chercheurs ont estimé que plus de 1,27 milliard de personnes âgées de 30 à 79 ans souffraient d’hypertension en 2019. À titre de comparaison, “seules” 650 millions de personnes étaient concernées en 1990. Plus inquiétant encore, plus de la moitié de ces cas (environ 720 millions de personnes) ne seraient pas traités pour leur hypertension.

Si des pays comme le Royaume-Uni, l’Espagne, le Canada et la Suisse ont enregistré une forte baisse de leur prévalence de l’hypertension depuis les années 1990, d’autres pays ont au contraire subi une forte hausse, notamment le Paraguay, l’Argentine et la Hongrie et le Paraguay. Plus globalement, sur les 1,27 milliard de personnes concernées, un peu plus d’un milliard de personnes souffrant d’hypertension évoluent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

Pour lutter contre cette “épidémie” croissante d’hypertension artérielle, les chercheurs exhortent les politiques de ces pays à favoriser l’accès aux aliments les plus sains, en particulier en réduisant la consommation de sel et en rendant les fruits et légumes plus abordables et accessibles. En parallèle, des moyens supplémentaires doivent être proposés pour favoriser les diagnostics en élargissant la couverture sanitaire universelle et les soins primaires, et en garantissant un accès ininterrompu à des médicaments efficaces.