in

Mars : de l’oxygène dans l’eau pourrait permettre aux microbes de respirer

Crédits : Ron Miller

Mars pourrait contenir assez d’oxygène sous de l’eau salée pour permettre à une vie microbienne, et pourquoi pas à de petits animaux, de respirer, révèle dans la revue Nature Geosciences une équipe de chercheurs américains

Impossible de respirer à la surface de Mars, mais qu’en est-il sous l’eau ? Sous la surface, des masses d’eau salée – notamment au niveau des pôles – pourraient en effet contenir suffisamment d’oxygène pour soutenir une vie microbienne, et même des animaux simples comme les éponges de mer, révèle une étude menée par des chercheurs de la NASA. « Notre travail appelle à une révision complète de notre vision du potentiel de vie sur Mars, explique Vlada Stamenkovic, du Jet Propulsion Laboratory en Californie et principal auteur de l’étude. Si la vie a existé sur Mars, elle a peut-être respiré de l’oxygène ».

Mars oxygène vie extraterrestre
Une vie pourrait-elle respirer de l’oxygène sur Mars ? Crédits : Pixabay/Aynur_zakirov

Si sur Terre la plupart des organismes s’appuient sur l’oxygène pour respirer (respiration aérobie), il existe également des organismes – des procaryotes – capables de vivre dans des milieux dépourvus d’oxygène (respiration anaérobie). Mars étant quasiment dépourvue d’oxygène dans son atmosphère, on a longtemps cru que la respiration aérobie était impossible. C’est pourquoi les recherches se sont jusqu’à présent concentrées sur une possible vie anaérobie. Mais cette étude change la donne. En calculant par simulations les niveaux d’oxygène capables de se dissoudre dans l’eau salée dans les conditions retrouvées dans les saumures de Mars, les chercheurs ont en effet pu être capables de cartographier la présence et la teneur en oxygène dans de l’eau salée sur différents sites.

« Nous montrons où se trouvent les meilleurs endroits pour trouver de l’oxygène dissous sur la planète aujourd’hui, et comment cela a évolué avec le temps, poursuit le chercheur. Certaines régions permettent même une solubilité de l’oxygène suffisante pour permettre à des animaux simples comme les éponges de respirer ».

Bien sûr, cela ne prouve pas que la vie existe ou a existé sur Mars, mais l’étude nous amène à repenser l’habitabilité de la planète. Pour en avoir le cœur net, il faudra se rendre sur place et forer. Rappelons que l’Agence Spatiale européenne (ESA) annonçait il y a quelques semaines avoir découvert un lac souterrain d’eau liquide situé à une vingtaine de kilomètres de profondeur sous une calotte glaciaire sur Mars.

Source

Articles liés : 

Quand et comment Elon Musk prévoit-il de poser le pied sur Mars ?

Mars pourrait avoir abrité une vie souterraine

Pour vivre sur Mars, vous devez d’abord vous entraîner… à Hawaii