in

Maldives : découverte d’un oasis sous-marin abritant de nombreux requins

requins maldives 2
Crédits : capture Youtube / Nekton

Dernièrement, des chercheurs britanniques ont découvert une oasis de vie à 500 mètres de profondeur, au large des Maldives. Pour les auteurs de l’étude, il s’agit ici d’un nouvel écosystème unique au milieu d’un très grand désert océanique.

Un garde-manger idéal

Alors que l’environnement se détériore d’année en année et que certains écosystèmes tendent à disparaître, la science fait parfois d’étonnantes découvertes. C’est notamment le cas de chercheurs de l’Université d’Oxford (Royaume-Uni) dans le cadre de la Nekton Maldives Mission (voir vidéo en fin d’article). En effet, comme l’indique un communiqué du 21 octobre 2022, ils ont fait la découverte d’une zone de piégeage foisonnante de requins au large des Maldives, un célèbre archipel de l’océan Indien.

Dans cette zone qui se trouve à environ 500 m de profondeur, les meneurs de l’étude ont trouvé des micronectons en très grande quantité. Il s’agit de petits organismes dont la taille peut varier de 2 à 20 cm qui sont habituellement capables de nager peu importe le sens du courant. Généralement, ils se retrouvent à la surface de l’eau durant la nuit, puis retournent à la surface lorsque le jour réapparaît.

Ainsi, cette zone de piégeage concerne en premier lieu ces micronectons qui, du fait de leur concentration, représentent un garde-manger idéal pour de nombreux grands prédateurs, dont plusieurs espèces de requins. Pour les chercheurs, il s’agit ici d’un nouvel écosystème unique et d’une oasis de vie. Outre les requins, des espèces de thons, des raies ou encore, de gros poissons d’eau profonde se retrouvent dans cette zone de piégeage.

requins maldives
Crédits : capture Youtube / Nekton

Une découverte à approfondir

Dans le cadre de la Nekton Maldives Mission, les chercheurs ont déployé des véhicules submersibles à plus de 1 000 m de profondeur. L’objectif premier était de mener la toute première étude ainsi que l’échantillonnage des fonds marins autour des Maldives. Il faut dire que jusqu’à aujourd’hui, la zone était relativement peu connue. La découverte de la forte concentration de micronectons va donc de pair avec celle du paysage sous-marin abrupt des Maldives, à l’origine du piégeage de ces petits organismes. Par le passé, ce genre de piégeage a été plusieurs fois associé aux points chauds de la biodiversité sur les monts sous-marins. Toutefois, il s’agit de la première fois que ce même piégeage est retrouvé au niveau d’îles océaniques, ici les Maldives.

Désormais, les chercheurs désirent comprendre plus précisément pourquoi le phénomène se produit vers 500 m de profondeur. Y a-t-il quelque chose de spécifique à cette profondeur ? Cette oasis de vie s’étend-elle encore plus loin et si oui pour quelle raison ? Cette découverte permettra-t-elle de mieux comprendre les fonds marins ? Autant de questions dont les réponses pourraient avoir de multiples répercutions, notamment sur la gestion durable des pêches ou encore, l’enfouissement et le stockage du carbone.