in

L’un des astéroïdes visés par Lucy ressemble à un gros hamburger

lucy astéroïdes troyens
Crédits : NASA

La sonde américaine Lucy a encore du chemin à parcourir avant de voir son premier astéroïde troyen, mais les responsables de la mission ont déjà une idée de ce à quoi ressemblent quelques unes de ces roches. Et l’une d’elles ressemble visiblement à un énorme hamburger.

Les astéroïdes troyens de Jupiter sont des objets qui partagent l’orbite de la planète autour du Soleil, piégés par son attraction gravitationnelle. On distingue deux groupes : les « troyens », qui devancent Jupiter sur son orbite, et les « Grecs », placés derrière.

Les astronomes pensent que certains de ces astéroïdes pourraient être des objets primordiaux du Système solaire. Les analyser de près pourrait alors nous en apprendre davantage sur son histoire. Pour ce faire, la NASA a développé la mission Lucy. Lancée l’année dernière, la sonde n’arrivera sur place qu’en 2027.

En attendant, une équipe dirigée par Marc Buie, du Southwest Research Institute (Colorado, États-Unis), s’appuie sur des événements d’occultation pour caractériser leurs cibles dans le cadre d’une mission de reconnaissance.

Qu’est-ce qu’une occultation ?

Un événement d’occultation se produit lorsqu’un corps céleste passe devant une étoile vu de la Terre. En chronométrant la disparition et la réapparition de ces étoiles depuis le sol, les astronomes peuvent alors esquisser les contours des objets responsables du blocage de leur lumière. Plus les scientifiques analysent des occultations, plus ils peuvent préciser ces contours.

L’équipe d’occultation de Lucy a commencé les observations des cinq cibles principales de la mission il y a quatre ans. Cependant, les opportunités ont été particulièrement nombreuses au cours de cette année, avec pas moins de treize événements exploités en une seule période de seulement trois mois, l’équipe se dispersant en divers endroits du monde entier.

Cette manne d’observations nous est permise grâce à la Voie Lactée. Vus de la Terre, les astéroïdes troyens de Jupiter passent en effet devant le centre de la galaxie deux fois par voyage de douze ans autour du soleil. Le centre galactique étant chargé en étoiles, les opportunités d’occultations sont donc nombreuses.

D’ici au début des survols en 2027, les chercheurs s’attendent cependant à moins de campagnes d’observation d’occultation (peut-être seulement deux ou trois pour chaque cible).

astéroïdes
Vue d’artiste des astéroïdes troyens de Jupiter (pas à l’échelle). Certains devancent la planète, les autres sont placés derrière. Crédits : NASA / JPL-Caltech

Déjà quelques surprises

Au total, Lucy devrait actuellement observer neuf astéroïdes, mais son itinéraire a été conçu autour de cinq astéroïdes particuliers : Eurybates, Polymèle, Leucus, Orus et Patrocle. Trois d’entre eux ont des lunes. Mais jusqu’à présent, les quelques contours dessinés se révèlent incroyablement irréguliers.

Deux cibles de Lucy se démarquent en revanche particulièrement : Polymele et Leucus. Le premier, que le vaisseau survolera en septembre 2027, semble avoir la forme d’une sorte de gigantesque hamburger. Le second, dont le survol est prévu en avril 2028, semble avoir perdu une partie de son côté sud.

Ces travaux d’occultation ne consistent pas seulement à préparer les prochains survols de Lucy. En comparant les prévisions d’occultation avec les observations sur place, les scientifiques pourront en effet affiner leur technique d’observation pour l’appliquer à d’autres astéroïdes qu’aucun vaisseau spatial ne visitera jamais.