in

L’invasion de frelons asiatiques en Europe a bien pour origine l’arrivée d’un seul spécimen

frelon asiatique
Crédits : Gilles San Martin / Flickr

Aujourd’hui, les frelons asiatiques se trouvent un peu partout sur le continent européen. Mais comment cette espèce a-t-elle pu proliférer à ce point ? Selon une récente étude, tout aurait commencé avec l’arrivée d’un seul frelon depuis la Chine il y a environ deux décennies.

Un premier pas en France

Le frelon asiatique (Vespa velutina) est plutôt imposant puisqu’il mesure jusqu’à 3,2 cm pour les reines et entre 1,5 et 3 cm pour les ouvrières. Leur proie favorite n’est autre que l’abeille, ce qui pose de nombreux problèmes au niveau de la biodiversité ou encore dans le milieu de l’apiculture. Néanmoins, le frelon attaque avec voracité de nombreux autres insectes tels que les mouches et les guêpes sociales.

Mais comment cette espèce a-t-elle pu envahir l’Europe ? Une étude publiée par une équipe de l’University College Cork (Irlande) dans le Journal of Hymenoptera Research en octobre 2022 suggère que l’origine de l’invasion n’est autre que l’arrivée d’un seul spécimen depuis la Chine. Cet événement s’est produit en 2004, lorsque le premier frelon a débarqué dans le Lot-et-Garonne (France) dans un conteneur de poteries.

frelons abeilles
Crédits : Rushen / Khao Yai National Park

Une possible poursuite de l’invasion

L’étude menée en Irlande s’est basée sur la théorie suivante : en Europe, il est possible que tous les frelons asiatiques soient issus d’une seule et même lignée génétique. Ainsi, les chercheurs ont procédé à l’analyse génétique des premiers frelons asiatiques observés pour la première fois sur le sol irlandais en 2021. Alors que plusieurs études antérieures ont déjà suggéré une telle hypothèse, les chercheurs ont cette fois expliqué avoir analysé deux gènes « supplémentaires ». Ces derniers auraient permis de détecter plus précisément les variations au sein de la population de frelons.

Les résultats de l’étude ont validé la théorie et s’accordent avec ceux des autres recherches. Ainsi, les millions de frelons asiatiques se trouvant aujourd’hui en Europe descendent bel et bien d’une d’une seule reine fécondée qui serait arrivée sur le continent il y a entre 15 et 20 ans. Par ailleurs, les auteurs de l’étude pensent que l’expansion des frelons pourrait se poursuivre. Les chercheurs évoquent en effet un véritable potentiel d’expansion des populations d’insectes dans les zones touchées, et ce, même avec une très faible diversité génétique d’origine.

Cette étude supplémentaire confirme donc une bonne fois pour toutes l’origine du fléau. En revanche, elle ne permet en aucun cas de comprendre comment l’éradiquer. Ainsi, les abeilles et autres insectes constituant les proies des frelons sont de plus en plus menacés. Enfin, les scientifiques estiment que dans le contexte actuel de réchauffement climatique, l’invasion des frelons est une réelle possibilité qui devrait pousser les décideurs à maintenir une certaine vigilance.

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.